Prélèvement vaginal ou comment vendre son corps au laboratoire

Voilà, le 1er test de ce cycle fait! Mais quand même encore un p**** de test! 

Dame Pivoines sent qu’elle n’est pas loin du pétage de plomb:

-prélèvement à répétition juste après le petit déj’ qui agresse son corps,

-boulot hyper chargé,

-n’y arrive pas et se demande si elle va pas annuler le TEC tant elle est fatiguée. Mais merde, annuler un TEC pour le boulot c’est pas normal!? Si? Non!!

Dame Pivoines est carriériste et l’assume. Son boulot c’est tout ce qu’elle a pour vivre. Alors elle peut pas se permettre de le perdre. 

Dame Pivoines ne supporte plus c’est p**** de 5 kg en trop qu’elle a pris depuis mars. Elle sait que son corps stock à cause de la perte de poids fulgurante d’octobre dernier mais elle aimerait passer un message à son F***ing de corps (qui n’est même pas fichu de tomber enceinte!) pour qu’il comprenne qu’il va falloir arrêter les dégâts car son dos ne supporte pas les 5 KG de trop; Elle ne dort plus, la chaleur n’arrange rien et son employeur a décidé de l’achever sous la pille de dossier à traiter pour la semaine DERNIÈRE , of course!

Haaaaaaaaaaaaaa

Quand les réussites des autres vous donne des ailes!

J’avais juste envie de partager une bonne nouvelle qui me donne des ailes!

Une copinaute en PMA vient d’accoucher de ses jumelles. C’est tellement beau de voir des pmettes réussir. Elle partait de loin pourtant et voilà après trois FIV une réimplantation à J1  deux magnifiques bébés. Je dis magnifiques car j’ai vu les bébés en photo. Donc Mesdames on se booste! On l’aura notre instant de bonheur soon quelque soit notre parcours.

Je dis OUIIIIIIIIIIIIII! Je dis Sooon! je dis on est des WINNERS!

 

Bon allez, je vais regarder KING sur M6 parce qu’il y a rien d’autre!

L’adoption..vaste sujet inspiré de Madame Pimpin

C’est en lisant le post de Madame Pimpin que l’envie d’écrire sur ce sujet est apparue.

Dame Pivoines est, comme toute Pmette  qui se respecte, dans le doute. « Serons-nous un jour du coté de ce qui sont sorties de la PMA victorieux? »

Ha, Dame Pivoines n’ose pas abandonner ses rêves de grandes familles. Ce sera trois enfants! Elle imagine chaque jour comment s’enchaîneront les trois grossesses. Oui, elle est chiante la Dame Pivoines, elle ne veut pas de grossesse gémellaire, de toute façon la gynécologue ne veut pas en entendre parler car Dame Pivoines fait de l’hypertension depuis peu. Et comme le lui a si bien dit la gynécologue « avec la poisse que vous avez, si vous avez une grossesse gémellaire les choses pourraient très mal se passer pour vous. Donc Non on ne prends pas de risques! Ce sera un embryon.  » Fin de la discussion.

Donc Dame Pivoines ne veut pas de grossesse gémellaire. Elle veut trois belles grossesses espacées de 6 à 9 mois. Ben, c’est que la Dame se dit qu’au rythme où elle va elle ne sera pas toute jeune lorsque son ventre fera des étincelles…

D’ailleurs c’est en pensant  au temps qui passe que Dame Pivoines se dit « et si ça ne marchait jamais? Une vie de couple sans enfant ça n’aucun sens pour moi. Dis mon chéri, et si ça ne marchait jamais? On ne sera peut-être jamais parents? » C’est toujours la gorge serrée qu’elle attend  une réponse miracle de Monsieur Pivoines. Monsieur Pivoines semble toujours confiant. Il dit toujours que les essaies ne sont pas terminés, qu’il y a plein d’espoir, que le matériel biologique des Pivoines est en très bon état, que c’est juste l’endométriose qui bloque et que ça va finir par marcher. Et que si ça ne marche pas, il s’en fout car les Pivoines seront quand même parents puisqu’ils ADOPTERONT. Il se dit qu’il faudrait commencer à jeter un œil sur la paperasse en la matière. Mais là, Dame Pivoines n’est plus du tout d’accord. Elle, elle n’est pas aussi sure que lui d’être capable d’aimer cet enfant, né d’une autre, comme le sien. Elle n’est pas sure d’avoir la force de se battre avec son entourage pour que l’enfant soit reconnu comme le sien et pas comme « son enfant adoptif ». En effet pour Dame Pivoines ce n’est pas du tout la même chose d’être toujours entrain de justifier d’avoir adopté et de dire qu’on a simplement un enfant. Relier en permanence l’enfant à l’adoption c’est pour elle lui retirer une part de sa maternité. C’est être une moitié de mère. Et non, ça elle ne veut pas , elle ne peut pas. Elle ne sait pas comment concilier transmission de ses propres valeurs avec conservation des valeurs d’origines de l’enfant. On lui change sa religion? Et son prénom? Même s’il est encore un bébé quand on l’adopte est ce vraiment normal de lui retirer son prénom? Celui qu’il a entendu à son premier cri? Mais si on ne peut rien transmettre pour respecter ce qu’il était avant de devenir notre enfant comment se sentir vraiment parents? Trop de question pour la petite tête (un peu stupide vous en conviendrez) dans la tête de Dame Pivoines car en réalité la seule question qu’elle devrait se poser c’est « l’aimerai-je comme mon propre enfant? »

Là est LA question!

Monsieur Pivoines l’écoute amoureusement et la rassure. Il est bizarrement convaincu qu’elle n’est pas aussi mauvaise qu’elle le dit. C’est quand même étrange tout ça pour Dame Pivoines.

Alors ils en parlent, ils se disent que leur dossier sera dur à faire passer car ils n’ont pas trop de sous. Que l’adoption c’est une PMA version hard car il faut prouver à la terre entière qu’on est digne d’être parents. Ils ne peuvent pas se permettre de déménager pour avoir une chambre supplémentaire alors que l’enfant n’est même pas là. Bah, oui ils vivent quand dans Paris, ville au loyer complètement craizy. Alors comment prouver aux assistantes qu’ils l’attendent vraiment avec impatience cet enfant et qu’il ne manquera de rien? Pfff

Donc ils verront plus tard pour le dossier. Il faut que Dame Pivoines fasse son deuil de l’enfant naturel, de la transmission des gênes (elle se dit parfois, même si c’est HORRIBLE et que Monsieur PIVOINES ne cédera jamais sur ce terrain et que la loi française l’interdit et qu’à l’origine – avant la PMA – elle était TOTALEMENT CONTRE AUSSI ET TROUVAIT CETTE PRATIQUE AUSSI BARBARE QUE LA PROSTITUTION, qu’une mère porteuse serait une solution), pour enfin avancer et devenir mère d’une manière ou d’une autre.

Alors l’adoption, vaste question et toujours pas de consensus pour les Pivoines.

Mais une chose est sure pour Dame Pivoines l’adoption ça ne doit pas être un second choix sinon l’enfant le sentira et alors là il vaut mieux économiser pour payer les 20 ans de psy!

Cette image est trop douloureuse, donc Dame Pivoines se dit qu’il vaut mieux ne pas en parler pour l’instant. Elle se donner encore le droit de ne pas y penser jusqu’à la fin de la FIV1 et début de la FIV2 (si FIV2 doit malheureusement avoir lieu). Soit 2 embryons et quelques poussières de piqûres de stimulations plus tard…

Et vous? Vous y pensez?

Think positive

essayons la pensée positive pour ce troisième TEC.

Tout l’entourage (qui ne connait fichtre rien à la PMA) de Dame Pivoinepma lui conseille d’être positive, de prier (car quelque part c’est peut être parce qu’elle ne sait pas  DEMANDER à Dieu de l’aider qu’elle est punie, vous ne croyez-pas?) et grâce à ça elle l’aura son baby!

Donc Dame Pivoinepma étant prête à tout comme ses consœurs Pmettes, d’ailleurs, se dit qu’elle va tenter le tout pour le tout.

Elle va implorer, en hurlant s’il le faut, le ciel de l’aide.

Elle va y croire et chasser toute pensée négative de son petit cerveau (trop débile qui n’a pas compris qu’il suffisait d’y croire pour que ça marche).

Elle va répéter à son ventre vide ( moitié femme, moitié rien du tout) que cette fois-ci elle sera enceinte. JE SERAI ENCEINTE A MON PROCHAIN TEC!

Elle va répéter à chacune de ses pensées (et ça peut prendre beaucoup de temps) que la batterie d’examens ( à la con! qui font chier son utérus!) vont tous passer « vert »! Et naa, les menaces de nouvelles gygy!Na (avec tirage de langue même!)

Et lorsque le TEC  aura eu lieu, elle promet de ne pas ignorer ce ventre! Elle promet de parler chaque jour à cet amas de cellule quitte à le faire culpabiliser de ne pas avoir pointé son nez plus tôt. Tant pis, elle mettra de l’argent de coté pour lui payer les quelques années de psy qui qui s’avéreront nécessaires après une telle pression psychologique.

Dame Pivoinespma va tenter le tout pour le tout.

Fini le café.

Bienvenue dans le monde nié de la TEC version « pensée positive »Image

Reprise…oui mais jusqu’où?

Voilà,

Dame Pivoinespma a eu ses vilaines, et pour une fois temps attendues, règles. Temps attendue car la nouvelle gynéco du nouveau centre, après avoir supplié comme une moins que rien, a accepté de rententer un TEC dès ce cycle. La gynéco a dit que si Dame Pivoinespma avait ses règles au plus tard le 18 juillet, elle pourrait retenter sa chance sans avoir à attendre la fermeture estivale. 

Donc les fameuses et temps attendues sont arrivées à la date. Mais ce n’est pas sans une petite menace que la Gynéco a accepté la nouvelle. « Je vous préviens, si les résultats de la prise de sang, du prélévement vaginale ou de l’écho ne sont pas bons ou insuffisants le 1 aout on arrête tout! »

« On arrête tout ! » Elle connait bien cette menace Dame Pivoinespma! Elle connait bien cette façon de conduire un traitement long et douloureux à l’impasse et au désespoire. Donc Dame Pivoinespma fera de son mieux pour ne rien rater. Mais pas de plan sur la comète! 

 

Entre temps, elle se sent obligé de s’interroger. A t’elle bien fait d’insister?  Ne va t’elle pas juste continuer à prendre du poids pour rien? et quand bien même le TEC  venait à avoir lieu, quel intérêt si le résultat est encore négatif? Après ça il ne restera plus qu’un seul et dernier embryon. Après il faudra revivre les piqures, la ponction (si on arrive aussi loin) et les risques d’une perritonite!! Ha Dame Pivoinespma ne doit surtout pas penser….surtout pas!

Step by step comme disait l’autre!

 

C’est pourri!

Voilà! C’est négatif. 

Bon, Mrs. Pivoinespma va aller pleurer un bon coup. Enfin, ce soir après le travail dans les bras de l’Homme. Et espérer reprendre rapidement en fonction du Nouveau Gynéco du nouveau Centre de PMA….

Des plus +++++++++ pour toutes celles qui attendent!