La mort de Dame Pivoine

En réalité je suis morte à l’intérieur de moi. Je dois accepter qu’après moi il n’y aura plus rien.  Mes gênes arrêtent là leur voyage. Je suis morte et je ne l’admets pas.  J’aimerais que la vie s’arrête car le temps qui reste n’a plus d’intérêt.  Je suis morte alors pourquoi vivre? J’en veux au ciel de m’avoir abandonné. Je suis morte.

Publicités

26 réflexions sur “La mort de Dame Pivoine

  1. Je suis très très touchée par tes mots…
    Ils m’interpellent, me rappellent ce que j’ai longtemps pensé : la mort de mes gênes, la fin d’un espoir…
    Même si aujourd’hui (et c’est normal, c’est trop tôt !), tu n’es pas prête à envisager le don, peut-être qu’un jour, tu reviendras sur cet avis.
    Bien sûr que renoncer à ses gênes n’est pas « automatique », « facile » ou « naturel »… Mais à y réfléchir, cet/ces enfant(s), vous les désirez depuis déjà de trop nombreuses années. Les gênes ne sont rien comparé au bonheur de porter ton/tes enfant(s), de l'(les)élever dans l’amour. Tu transmettras tout le reste, et sûrement même bien plus que bien nombre de mères qui ne se posent jamais de questions…
    Il y a des milliards de manières de se sentir et/ou d’être mère.
    Courage pour l’épreuve que tu vis. On est là pour te soutenir.

  2. Tu vis et tu es entourée d’amour. Tu vis et tu es une belle personne, une personne importante, une personne essentielle pour ton homme. J’ose à peine imaginer ce que tu ressens en ce moment mais je suis convaincue que l’existence reprendra bientôt tout son sens Dame Pivoine. Tiens le coup. ❤

  3. Je suis si triste pour vous pour toi. Cette nouvelle est insoutenable… n’as tu pas la possibilité d’avoir un second avis ? J’imagine à peine à quel point ce que tu vis est atroce mais si tu te demandes à quoi bon vivre, raccroche toi à celui avec qui tout ceci n’aurait jamais été : ton homme, ton amour. C’est avant tout pour lui que tu es là. Pour le reste, il va falloir du temps. .. je t’embrasse très fort

  4. Pour l’ homme ma mort lui permettra de refaire sa vie avec une fertile.
    Je ne sais qui voir à Paris. Je cherche des témoignages en vain de pmettes qui ont les ovaires amoureux. Je refuse d’avoir un don alors que ma réserve est très bonne. Cette idée m’est insoutenable. Je veux mourir. ..

    1. Quelle épreuve… J’aimerais pouvoir t’aider…
      Ton homme n’en a que faire d’une « fertile » !
      C’est une banalité que je vais écrire là, mais c’est la réalité : c’est avec toi et toi seule qu’il le veut cet enfant.
      Il va te falloir du temps pour digérer la nouvelle.
      N’hésite pas à m’écrire lutinepma@gmail.com (je suis également sur Paris).
      Courage, courage. On est là.

  5. Encore vraiment désolée pour toi, pour vous 2… Tu restes toi-même, tu pourras toujours être maman, autrement. Je pense bien fort à toi, je te trouve très courageuse. Des bises

      1. Sait on jamais que tu trouves un vrai pro du décollement d’ovaires. Ça serait trop dommage de dire au revoir a tes beaux ovocytes. Il faut tout tenter.

  6. Coucou Madame Pivoine

    Je me permets de t’écrire car tu me touches beaucoup…ayant été il y a peu de temps dans le même état que toi ….très mal … en grande souffrance… et.au delà de l’aspect technique qui mériterait certainement un autre avis ( je en sais pas où tu habites mais mon médecin Pma est très compétente et très empathique et pour les mauvaises nouvelles cela change tout : nous avons vécu avec elle deux grossesses arrêtées à 9SA après deux FIV et elle a eu les deux fois elle a eu les mots jutes pour nous l’annoncer et pour gérer le suite et cela ne change rien au cauchemard mais c’est important), je me dis que peut être un espace annexe où tu pourrais prendre soin de toi te serais utile en ces moments de grande souffrance ….mon mari m’a poussé à le faire et je suis retournée chez ma psy ( spécialisée en PMA ) et paf après ma séance où je suis arrivée dans un état terrifiant je me sentais un peu mieux, pas dans le fond, car c’est monstrueux de renoncer à un enfant mais juste un peu plus légère que ce poids atroce …cette souffrance est toujours là à tous les instants de ma vie qui est creuse et vide de sens …je ne veux pas être intrusive ni donner de conseils mais je vis tellement ce que tu vis que je pense bien à toi à travers l’ordinateur…

    espoirhope

    1. merci espoirhope!
      Je pense que je vais devoir me trouver quelqu’un surtout si je dois renoncer. Mais pour l’heure, j’ai le sentiment que je n’ai pas le droit de baisser les bras. Je dois encore me battre parce que j’ai le sentiment que l’histoire n’est pas fini. J’ai le sentiment que c’est pas possible que je n’ai jamais d’enfant qui soit biologiquement de nous. Je crois que je dois continuer cette guerre. En même temps je me dis « hé si c’était juste le déni?  » Donc pour ça je vais aller voir d’autres médecins, essayer la médecin traditionnelle, les marabuots (s’il le faut), je vais me vider encore plus.

      1. tu sais même sans renoncer ( ici on part en Espagne pour une fiv avec nos gamètes et un dpi ), voir quelqu’un de neutre qui t’écoute sans te juger et à qui tu peux dire tout ce qui se passe par la tête cela fait un bien fou dans un parcours de cauchemard…i!! bien sur que tu ne dois pas renoncer ……le chemin de la renonciation ne vient qu’au bout du bout ( enfin je crois) car nous sommes des sacrées combattantes…..

  7. Je suis d’accord avec les filles. Un second avis est primordial sur des questions qui font tellement sens, ont tellement d’importance.
    Tu es courageuse, tu l’as déjà montré. Et ton homme est là pour toi, avec ces difficultés. Donc ne lâche rien.
    Courage et plein de pensées

    1. Merci de m’encourager comme ça. Je me sens plus tôt faible sans courage en ce moment. En effet, lorsque la Donc m’a dit que j’avais de grand risque de me retrouver avec des poches (caca et pipi, lol), j’ai tout de suite flippé. J’ai pas été capable de prendre le risque pour être mère. Je ne sais pas si c’est pas con de ne pas être capable de prendre ce risque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s