L’attente…en vrac…

Les journées sont devenues de plus en plus longue.

L’attente de la reprise sur novembre parait interminable. 

Les nuits sont sans fin et douloureuses.

Des rêves qui chamboulent,

des annonces de grossesses qui vous figent,

des angoisses d’annonces qui vous figeront,

des amies qui n’osent vous parler de la PMA comme si c’était une malade transmissible par la pensée,

un homme qui reste muré dans son silence et qui vous laisse croire que vous êtes seule à vivre l’infertilité,

un homme qui semble mener la même vie qu’avant l’infertilité et qui ne semble pas comprendre que vous avez besoin qu’il fasse tomber le masque,

un sentiment de survie, d’être plongé en apnée,

la peur de la suite, de l’autre échec,

dois-je aller voir cette sage-femme ostéopathe pour qu’elle me remette le bassin en place? Dois-je accepter cette intrusion en moi pour aller de l’avant?

… la peur qu’on essaie de ne pas voir attend juste qu’on la reconnaisse pour exister pleinement en vous!

 

 

écho de maarde#2

Si tu ne peux pas voler, alors cours. Si tu ne peux pas courir, alors marche. Si tu ne peux pas marcher, alors rampe, mais quoi que tu fasses, tu dois continuer à avancer.

– Martin Luther King Jr.

Donc suite à la réponse de la Doc et la Sage femme, je vais courir à défaut de voler parce que quoi je fasse, je dois continuer à avancer.

DONC : pas de TEC sur ce cycle. Feuillet d’endomètre trop dégueulasse et trop de follicules. On essayera prochain cycle. 

A petite veinarde de Dame Pivoine!!! Encore quelque cycle de pur plaisir pour finir l’année 2013. Youpiiii.

Je tente de rester sereine parce que j’ai demandé au ciel de m’aider à accepter les décisions des médecins. Avancer vers mon bébé ça prend du temps mais c’est surement nécessaire.

Echo# de maarde 1

Grosse blagounette du corps de Dame Pivoine. Ce matin, comme vous le savez peut-être, c’était écho et prise de sang pour déterminer la date du TEC.

Prise de sang: un mini parcours du combattant. Une infirmière pour 5 personnes. Résultats, elle  pique Pivoine au deux bras pour réussir à me soustraire un peu de sang. Pas grave elle a l’habitude des piqûres et en plus elle était sympa l’infirmière. C’ets déjà ça de pris. Le stress monte. Tout va se jouer à l’écho. Elle le sait la Dame Pivoine, l’écho c’est toujours source d’emmerde.

 

Direction l’écho,elle en tremblait. elle enlève le bàs. Fais quelque sourire à la sage-femme. Explique qu’elle a bien suivi les prescriptions. Rien de plus, rien de moins. L’écho commence…Maaarde! Des follicules « en veux-tu en voilà ».

-Dame Pivoine, avez-vous pris autre chose que vos patchs?

-Non, je vous  le jure. J’ai tout fait comme on m’a dit. La seule chose que j’ai faite c’est d’aller voir l’acupuncteur.

-(rire de la sage-femme), il fait des miracles celui là. Non ça peut pas être ça. Mais là du coup je sais vraiment pas quoi faire. Vous avez pleins de follicules comme si on vous avez stimulé. Faut que j’en parle au Dr B. Je vous rappelle dans l’après-midi pour vous dire. 

 

Les Pivoines rigolent jaunes, très jaunes. Putain, F***cking corps de Dame Pivoine. Il n’en fait vraiment qu’à sa tête! Maaarde

La Dame Pivoine file au travail. Pas le choix. Sur le trajet elle prie, Elle a compris que rien ne sert de demander des miracles. Elle doit apprendre à accepter sa condition. Donc  elle prie pour avoir la force et le courage (que tout le monde semble lui prêter sans qu’elle comprenne vraiment pourquoi) d’accepter cette mauvaise nouvelle si elle se confirme. Elle prie que le ciel lui donne le courage de se relever et de continuer sa quête de l’enfant et cela sans amertume. 

 

Elle va bosser et espère que les aiguilles du temps s’accélèrent. Juste le temps d’être fixé.

C’est fini!…

c’est surement fini… des histoires de vies qui compliquent cette attente. Des évènements douloureux qui vous font sombrer alors qu’il faudrait rester totalement positive. Je n’y arrive plus. Je sais que c’est fini pour moi, je ne suis pas disponible pour la PMA. Les étoiles s’acharnent sur moi et me disent de ne pas y croire. Je sais que c’est fini. Maintenant, je peux sombrer…ou pas. Je peux juste continuer à vivre ma vie, celle d’un individu qui est seul et mourra seul. 

Fini!

Perplexe…

Perplexe, c’est comme ça que se sent Dame Pivoine. Elle sait qu’elle a une chance inouie de pouvoir bénéficier d’un embryon. Mais en même temps elle n’a pas oublié la descente en enfer du mois d’août lorsqu’on lui a annoncé que les embryons n’avaient pas supporté la décongélation , elle n’a pas oublié la traversé des abymes en septembre lorsque Dr B. lui a annoncé que c’était la fin de la PMA.

Vilain défaut que d’avoir de la mémoire!

Alors c’est perplexe qu’elle attend le 23 octobre pour l’écho et la prise de sang qui vont déterminer la réimplantation. Elle n’a plus ce sentiment d’exitation qui l’habitait avant chaque TEC. Elle a juste peur, peur qu’à nouveau tout s’arrête. Faut dire que les Pivoines ne connaissent pas le sentiment de la réussite en PMA. Ils n’ont jamais expérimenté ce sentiment alors ils ont du mal à se dire que ça existe.

Pragmatique…et Perplexe! Si je ne connais pas comment ça pourrait exister?

Revirement embryons congelés #2

Bon tout d’abord, pardon de ne pas avoir écris plus tôt.

Donc comme vous le saviez déjà (ou pas), Dame Pivoine et Sir Pivoine avaient rendez-vous aujourd’hui avec Dr B. pour programmer la reprise de la stimulation dans le cadre de FIV2.

J+1 semble avoir par la même pointé son nez. Mais Dame Pivoine n’est pas tout à fait sure. Elle va faire comme si…

Arrivée au centre avec 20 min d’avance.

La veille, Dame Pivoine s’est souvenue que Dr B. lui avait dit, en parlant de leurs embryons, de prendre RDV avec le biologiste pour qu’il lui raconte le déroulement de la décongélation de façon à ce qu’elle n’ait plus de doute. Dame Pivoine ne l’ avait pas fait. Avec l’accumulation des mauvaises nouvelles ces derniers jours et la certitude de Dr B. sur la mort de leurs embryons, Dame Pivoine avait mis sa quette de l’explication de coté. Mais ça,  c’était sans compter sur le coté obsessionnel de la Dame!!!

Donc comme la Pivoine avait un peu de temps, elle se dit qu’elle allait enfin prendre ce fichu RDV avec le biologiste et accepter d’encaisser encore et encore cette triste réalité: la mort des deux embryons à la décongélation. Et surtout la Dame Pivoine avait besoin de comprendre comment un embryon puis un deuxième embryon pouvait « piouff » s’évaporer à la décongélation. Donc la secrétaire, propose d’appeler le laboratoire pour demander si il fallait prendre un rdv ou si l’explication pouvait être donnée par téléphone.

Le biologiste en chef n’est pas là mais la secrétaire se démène pour trouver une réponse. Elle explique la situation des Pivoines: « doute sur la décongélation » blablabla…

Dix minutes plus  tard, un assistant du laboratoire appelle les Pivoines dans un coin.

Bonjour les Pivoines. Bon alors, comme vous avez appelé, j’ai été voir dans le congélateur. Il semble qu’il en reste un embryon J5. Il y a eu une erreur à l’enregistrement de vos embryons sur l’ordinateur. Il y avait deux inscriptions donc en regardant le dossier sur le réseau on a l’impression que vous aviez rapporté deux embryons de votre précédent centre. Puis un troisième embryon été enregistré seul. Donc lorsque nous avons décongelé le second, le dossier indiqué qu’il n’y avait plus d’autres embryons. blablabla…

Dame Pivoine:

Euh, quoi? Super! Mais quoi, comment ça? Vous êtes sur? Parce que là on doit reprogrammer une FIV2 or la loi nous interdit de le faire s’il reste des embryons et puis moi j’ai pas envie de me piquer si il reste un embryon. Vous êtes sur de ce que vous avez vu? Je peux le voir? J’en étais sure! hein poussin, je te l’avais dit! hein hein?! Bon, monsieur, je veux le voir.

L’assistant explique que pour éviter de détruire l’embryon, il peut pas  prendre le risque de le sortir. Mais il veut bien y retourner pour relire le nom qui est marqué. Deux minutes  passent, et l’assistant revient. Il épelle le nom qui figure sur la pipette. C’est bien ça! C’est bien le nom de la Dame Pivoine. Il peut pas confondre la Dame a un nom et prénom extrêmement rare.

Waou! Les Pivoines ont retrouvé leur bébé! Ils n’en reviennent pas. Sir Pivoine, lui est plus tôt furasque! La Dame essaie de le calmer. Arrive le Dr. B qui a été informé de la nouvelle. Le RDV prend une toute autre tournure, La Dame Pivoine indique que son J+1  semble être pour aujourd’hui même. Ils parleront alors de patch et de réimplantation. La stimulation de FIV2: on reprend RDV fin novembre au cas où…(mais ça nous en reparlerons si besoin).

Donc c’est parti pour un TEC 4 d’ici la fin du mois. Reste à prier, croiser tous les doigts de pieds et des mains, allumer des cierges, de l’encens. Bref, reste à espérer que la décongélation se passe bien cette fois, que l’endomètre est la bonne taille, qu’il n’y ait pas d’infection (quoique là la Dame s’est bien gardée de demander l’ordonnance de prélèvement habituelle), et que l’embryon accepte de fusionner avec la Dame Pivoine.

A quoi sert cette lueur d’espoir, ce revirement inespéré  si tout doit prendre fin…?