Le vrai visage d’une ex Pmette

Lorsqu’une ancienne Pmette se met à vous parler comme si elle n’avait pas connu l’infertilité (certes dans son cas c’était son mari qui avait des difficultés) ça vous déchire le coeur.

Pivoine avait une copinaute Pmette qui a eu la chance d’avoir trois enfants (1 naturellement entre deux essais et des jumeaux après  une FIV). Elle pensait naïvement que cette ancienne Pmette comprendrait ce qu’elle traverse: l’impatience, le temps qui vous parait être à rallonge etc… La claque fut alors plus douloureuse qu’avec une « fertile » lorsque sa copinaute lui dit de se focaliser sur autre chose, de penser sérieusement à l’adoption parce qu’après tout la nature est bien faite. Si certaines femmes n’arrivent pas à avoir des enfants c’est pour permettre à celles qui ont pas la force d’élever les leurs d’être adopté. Pivoine avait envie de lui demander pourquoi après avoir eu une son premier enfant elle s’est donc acharnée en FIV pour avoir ses jumeaux? Cela aurait coûté moins cher à la sécu et libéré de la place dans le centre PMA si elle avait renoncé à porter ses enfants et qu’elle les avait adopté. Après tout il a tellement d’enfants qui attendent que’une Pmette les adopte. Mais Pivoine n’avait pas envie d’être vache (ou parce que Pivoine est une grosse conne qui aime bien que les autres viennent l’emmerder), elle n’a rien dit. Elle s’est contentée d’écourter la conversation. Mais son coeur saigne d’avoir été trahi par une ex Pmette. Elle espère qu’elle ne finira jamais comme ça.

Alors Pivoine s’interroge: comme est-ce possible en seulement 6 mois d’oublier à ce point ce qu’on traverse en PMA au point d’en être odieuse avec autrui? Est-ce que la copinaute lui aurait tout simplement bien caché son jeu lorsqu’elle était en PMA? Est-ce une tactique pour se débarrasser de Pivoine? (si c’est le cas à ça a bien marché).  Est-ce que l’ex Pmette a appuyé là où ça fait mal en lui rappelant qu’elle n’aurait probablement jamais d’enfants dans son ventre?  Surement, mais c’est pas à ça que servent les copinautes. Après tout c’est une réalité, certaines femmes resteront à jamais le ventre vide, on espère juste que ça ne sera ni nous, ni les copines mais au fond de nous on le sait, il y a UN ÉNORME RISQUE que cela nous arrive.

01-02.jpg

Tel le Corbeau, Pivoine Jura mais un peu tard qu’on ne l’y reprendrai plus.

Publicités

34 réflexions sur “Le vrai visage d’une ex Pmette

  1. Non?!? J’ai souvent entendu dire qu’une fois que l’enfant était là, on oubliait le parcours difficile pour y arriver mais quand même pas de là à sortir des choses aussi cruelles! J’ose espérer qu’il s’agit d’une exception.
    Gros bisous Pivoine

  2. Quel horreur je ne comprends pas de tel propose et surtout de quelqu’un ayant galeré pour avoir ses enfants .
    Mais moi aussi une fois j’ai crousé une connaissance qui avait mis 2 ans pour avoir son 1er et qui m’a qd même dis qu’il fallait ne pas y penser ,partir en vacances … Bref j’ai rien dit mais je me suis dis si les gens qui ont vécu ce qu’on vit ne comprennent pas ,alors qui le pourra?!

  3. Pouah, je vais gerber je crois. Qu’une ex Pmette sorte des trucs limites MAIS avec une bonne intention derrière ET par maladresse, ça arrive et c’est excusable. Mais là ? WTF ? Le blackout, la connerie pure et simple. Eh bien ma Pivoine, la bonne nouvelle c’est que tu viens d’éliminer un vilain Maître Renard dans ton entourage… Pouah je ne m’en remets pas.

    1. Tu as raison. De toute façon pendant que nous étions toutes les deux en Pma, j’avais eu l’impression une fois une sensation bizarre avec elle…alors je vais juste me contenter de l’oublier. Dans la vie on en croise pas que des gens sympas.
      bises

  4. Je vais pas la descendre, parce que je suis pas du genre, mais je vois bien le mal qu’elle t’a fait. Et c’est ça qui me touche. Oublie ça vite. Quant au parcours pma, est-ce qu’on l’oublie ou pas, je ne pense pas, il reste en soi, tout comme une opération, une lourde épreuve de la vie, mais avec le temps, il prend des couleurs différentes, et heureusement, car ce serait invivable, de rester avec des plaies ouvertes. Enfin, toutes les pmettes ne sont pas comme elle, regarde Irouwen qui se bat pour faire évoluer les choses alors qu’elle a deux adorables bébés et qu’elle pourrait ne se consacrer qu’à eux. On peut donc visiblement faire aussi des rencontres décevantes sur la blogo, heureusement, j’ai l’impression que ça reste rare. Quant à toi, ne pense pas à ce ventre qui pourrait rester vide, car ce n’est pas à l’ordre du jour quand même ! Et si je sais bien qu’on y pense toutes, que c’est un gouffre de terreur, il ne faut pas s’y laisser aller, souffrir à l’avance de quelque chose qui n’est pas, c’est bien une peine inutile. Moi, je dis, saute sur l’homme et fait lui plein de bisous, y’a rien de mieux !

  5. Incroyable. Tout juste incroyable. Si encore elle n’avait eu que son enfant « naturel », on se serait dit « mouais, elle sait pas vraiment ce que c’est », mais après une FIV… Les gens oublient vraiment ce que c’était. Moi les seules ex-pmettes qui m’ont dit « tu y penses trop, ça arrivera », sont celles pour qui ça a marché du 1er coup…

  6. C’est n’importe quoi ca me révolte! Maintenant qu’elle a pondu 3 gosses, elle se croit au dessus de nous? Allez redescends ma cocotttte 🔫🔫🔫🔫
    De mon point de vue, je pense que même quand je serai maman, je n’oublierai jamais jamais jamais ce par quoi je suis passée !!!! Et jusqu’à mes 90 ans je dirai aux gens de se battre jusqu’au bout pour pouvoir un jour etre maman.

    Pffffffffff je suis énervée voilà !!!!

    1. faut pas. Je me dis (après avoir laissé passer une nuit) que les Pmettes, évidement, ne sont pas épargnées. Des gens sans coeur, égoiste il y en a partout. Je vais juste passer mon chemin. Je dois déjà prendre sur moi (et vous le savez tout à quel point c’est dur) pour ne pas sombrer et continuer à croire qu’un jour une partie de moi grandira en moi. Alors je vais pas me laisser casser comme cela. J’avance vers mon bébé A MA FACON. C’est ça que j’aurais du lui dire. J’aurais du dire que je me fiche de savoir que comme moi elle regarde Baby Boom, que je me fiche de savoir qu’elle a été touché par cet enfant né sous X qui n’a rien demandé à personne (parce que être touché tout le monde peut le faire) mais mon désir d’enfant non issu de mes gamètes ce n’est pas encore (à ce stade en tout cas) un choix que je suis prête à faire. J’aurais du lui dire que Je SUIS SEULE A POUVOIR QUAND J’AI ENVIE DE PENSER A L’ADOPTION et qu’en passant je ne suis pas totalement stupide évidement que j’y pense. J’aurais du lui dire tout ça et passer mon chemin.
      Alors Cendrillon, ne t’énerve pas elle n’en vaut pas la peine, des personnes égoïstes nous en croisons tous les jours et les pmettes ne font pas exception. Mais merci bcp pour ton soutien. Merci à toutes pour votre soutien

  7. Ma pauvre pivoine, je découvre ton blog et je tombe sur ton dernier article et la j’ai eu un big choc, alors à moi aussi on m’a sorti le fameux « oui moi si je ne pouvais pas avoir d’enfant j’adopterai  » genre c’est aussi simple que d’aller acheter un paquet de chips, ou toujours la même pauvre fille va pour être polie « c’est la nature qui décide…. » car je crois que je l’aurai encastrée dans le mur si j’avais pu mais tout comme toi, j’ai été tellement blessée que je suis restée bouche bée mais alors d’une fille enfin une copine qui est passée par la, je suis vraiment choquée, quelle cruauté il n’y a pas d’autres mots, continues a faire tes fivs et n’écoutes pas ces conneries pfff du grand n’importe quoi ! il faut poursuivre car nous aussi on a le droit d’être heureuse et d’avoir notre bébé….

    1. Merci Zabou! tes mots me touchent. Merci pour ces mots qui me réconfortent. Je réalise que je suis normale. Non, que je sois contre l’adoption dans l’absolu mais c’est pas encore un chemin que je suis prête à empreinter. Je ne le ferai pas par dépit mon enfant quelque soit son origine doit se sentir désirer et pas être l’enfant du second choix ou à défaut de mieux. C’est très personnel comme parcours et je crois que chacun fait comme il peut entre ses rêves et ses possibilités. J’espère que de ton coté ces remarques blessantes n’ont plus lieu d’être. Des bisous

  8. Une morale à cette histoire : Une idiote égoïste reste une idiote égoïste , quoi qu’elle endure. Malheureusement l’AMP ne rend ni intelligent ni empathique.

  9. Depuis que je suis enceinte, j’avoue parfois avoir l’impression de ne dire que des banalités ou ne pas trouver les bons mots pour réconforter celles qui attendent encore. J’avoue même avoir été bien maladroite, une fois, avec une personne très proche, au point qu’elle a compris que je lui sortais la phrase ô combien insupportable  » ah ben tu sais, je connais une telle qui a réussi à être enceinte alors qu’elle avait eu 4 FIV – » alors que ce n’était pas du tout ce que je voulais dire…
    Mais jamais, je ne pourrai oublier mon passage par la case PMA….
    Déjà, parce que je devrai peut-être y retourner un jour si je veux un 2eme bébé. Peut-être que non. mais peut-être que oui… qui sait?!
    Aussi, parce qu’à chaque fois que j’ai un rdv à la maternité, je ressens au fond de moi tout ce que j’ai pu ressentir à chaque fois que j’allais aux échos, aux rdv AMP, aux prises de sang et IAC ( le centre PMA étant au rez de chaussée de la maternité…!).
    Souvent, un ptit détail me rappelle qu’il n’y a pas si longtemps que ça, j’y étais …. encore ce matin, rdv du 9ème mois pour moi…. la gynéco était en retard car en train de faire une IAC à une patiente…. Je l’ai vue regarder mon ventre…. puis voir, à travers la couverture transparente de mon classeur, un ptit fascicule sur les IAC et FIV ( ouais, j’ai pas réussi à faire un dossier de grossesse séparé du dossier PMA….)… on s’est souries, je pense qu’elle a compris que je savais ce qu’elle vivait… et j’espère lui avoir donné un peu d’espoir…
    Parfois, je me surprends même à ressentir encore cette « rage » en moi, lorsque des proches nous sortent des trucs du genre « ahhhhh ben tu vois, il suffisait d’être patients », « allez, n’y pense plus c’est du passé », ou lorsque des personnes qui n’ont pas forcément été là pour nous au moment où on galérait me posent des questions « trop curieuses à mon goût » sur ma grossesse…. ou alors, à « revendiquer » (peut-être à tort?) encore que « moi », je sais ce que c’est + qu’une autre, la préciosité d’une grossesse, parce que la PMA est passée par là…
    J’ai bcp culpabilisé, les 7 (!!!) 1ers mois, à ne pas savoir savourer autant que j’aurais voulu le faire, à cause de mes angoisses bien présentes…. Mais depuis que le bébé s’est retourné, est remonté, que j’ai bcp moins de contractions, j’essaye de m’appliquer chaque jour à profiter de cette chance qui nous ai offerte au maximum… et à « remettre en place » (peut-être un peu présomptueux? qui je suis, après tout, pour le faire?!…) celles et ceux qui ont tendance à « banaliser » l’aventure que représente la grossesse. La semaine passée, salle d’attente de la sage femme pour la dernière séance de prépa à l’accouchement. Les 2 filles avec qui j’étais se plaignaient de tous ces examens intrusifs (i.e. une prise de sang par mois car non immunisées toxo et une analyse d’urine + les échos obligatoires) et disaient avoir hâte que ça se finisse…. Je bouillais intérieurement, et au bout d’un moment, je ne sais pas où j’ai trouvé l’aplomb pour le dire, mais je leur ai sorti  » et bien heureusement que vous n’êtes pas passées par la case PMA, car à côté, les examens mensuels de la grossesse c’est un parcours de santé » !!!
    Bref, tout ça pour dire qu’une fois enceinte, ou bébé parmi nous, je pense qu’on arrive à prendre plus de recul; forcément la roue a tourné.
    Disons que plus que le bébé lui-même ( ce serait certainement une « charge » trop lourde à porter pour un si petit bout…), c’est le temps et l’aboutissement heureux du parcours qui font que l’expérience PMA prend des « teintes » différentes, elle n’est plus au premier plan, mais plutôt « reléguée » au second et ne fait ainsi plus autant d’ombre à tous les ptits bonheurs quotidiens de la vie, même si elle est tjrs présente dans un coin de notre cœur/ tête. Et d’un côté, heureusement, car s’il fallait vivre avec les fardeaux des épreuves que l’on traverse toujours à vifs, la vie serait tellement douloureuse… Ce n’est pas oublier, c’est juste « vivre avec », et accepter, d’une certaine façon, d’avoir dû en passer par là….

    Allez, je m’arrête ici… Rho, désolée pour le roman !!!! ^^
    Grosses bises

    1. Cé,

      Je suis totalement d’accord avec ta conclusion, il est normal et même salvateur de reléguer la souffrance, sa souffrance au second rang lorsqu’on a réussi à passer le cap.Mais pour autant ça ne nous donne pas le droit de juger les autres dans leur choix de poursuivre leur combat sur une route donnée. Je ne demande pas que qui que ce soit continue à souffrir après, j’espère bien que moi la première j’arrêterai de saigner du coeur. Mais je ne comprends pas qu’après avoir vécu ça on demande aux autres de faire simplement l’opposé de ce qu’on a fait soit même. Mais je pense qu’on se rejoint totalement sur ce point.

      Dans tous les cas, j’espère que tu profites bien de tes derniers instants avec ton bébé en toi avant de devoir le partager avec toute la famille 🙂
      Je t’embrasse et te souhaite de très belles fêtes de fin d’année

      1. Oui, oui, j’ai passé un agréable moment en famille. Mes neuves ont adoré les cadeaux que j’ai choisi (enfin que le père noël a choisi 🙂 ). J’ai vu Sir apprécier ce partage avec ses neveux, mon coeur s’est serré, et comme chaque Noel depuis quelque temps maintenant 😉 je me suis dit que l’année prochaine les choses seront différentes, j’ai levé mon verre de champagne pour souhaiter un joyeux Noel en me disant « purée, je peux encore boire cette année! ». Mes pensées se sont tues aussi tôt pour donner pour laisser à mon visage la possibilité de donner le change.
        Mais j’ai effectivement et réellement passé un bon moment avec ma belle-famille.

        J’espère que toi aussi tu as passé de bonnes fêtes!
        Bisous

  10. Je suis triste de voir que tu as du subir cet échange.
    Mon parcours PMA à duré moins d’un an, je suis conscient d’avoir une chance inouïe), et pourtant, je me sens Pmette jusqu’au plus profond de moi, et Pmette je le serais toujours.
    Oubli vite cette fille, et concentre toi sur les belles choses.
    Je t’embrasse très fort.

  11. l’homme oublie vite les epreuves subies …C’est incroyable ! Il faut mieux se passer des gens quand ils ne sont pas la pour te soutenir mais au contraire t’enfoncer Autant passer son chemin…
    biz et bonnes fetes!!!

  12. C’est dingue. Je ne comprends pas non plus.
    Perso, je crois que ça me marquera à vie. Pendant les 2 années qui ont suivi la naissance de ma fille et avant de reprendre un traitement pour bb2, dès que je croisais une PMette, ça me renvoyait directement et violemment à tout ça, avec une seule idée: leur apporter mon aide. Je ne comprends pas sa réaction.
    Gros bisous et belles fêtes à toi 🙂

  13. Ton billet m’évoque une situation toute récente…il y a quelques jours, au travail, une collègue me transmettait le dossier d’une patiente âgée de 47 ans qui venait d’accoucher de jumelles. Une collègue aide-soignante a aussitôt dit : « encore une qui s’est réveillée un peu tard pour faire un gamin… »…cette collègue aide-soignante, que par ailleurs j’aime beaucoup, qui d’habitude est très humaine et adorable, a eu son deuxième enfant il y a 5 ans, par FIV . Les bras m’en sont tombés! bien-sûr, en tant que pmette, j’ai réagi au quart de tour, objectant qu’elle ne pouvait pas dire ça, qu’à 47 ans cette mère devait avoir un parcours éprouvant derrière elle (en l’occurrence, bien-sûr, multiples IAC et 2 FIV en Espagne, don d’ovocytes…). J’ai du mal à comprendre que quelqu’un qui est passé par là puisse avoir une telle réaction, un jugement tellement hâtif…
    Après, j’ai aussi l’impression que pour certaines, quand le parcours PMA est court, c’est un peu comme si ce n’était qu’une parenthèse, comme si elles n’avaient même pas le temps de réaliser que c’était déjà derrière elles…je ne sais pas.
    Quoi qu’il en soit, PMA ou pas, nous ne sommes pas toutes égales dans la vie, les choses ne nous atteignent pas toutes de la même façon.
    Continue ton chemin comme tu le sens car toi seule sais ce qu’il te faut et pourquoi il te le faut. Ne te laisse pas ébranler par le vent qui souffle le long du chemin. Nous savons toutes ici les doutes et les peurs qui sont les tiennes…
    Joyeuses fêtes, Pivoine. De la douceur avant de démarrer une nouvelle année pleine de risque mais aussi d’espoir.

    1. Merci Violettelapoulette,

      De très bonnes fêtes à toi aussi.

      Tu l’as bien dit pour moi 2014 sera une nouvelle année « pleine de risque mais aussi d’espoir ». Je le sais beaucoup trop. Je fais semblant de ne pas avoir entendu la Doc me lister les risques, je fais comme si tout aller bien, et Sir aussi alors… qui vivra verra.Pourvu que la peur ne me paralyse pas, pourvu qu’elle me donne des ailes à la place parce que je dois, quoi qu’il arrive, continuer à me battre.

      C’est également tout le mal que je te souhaite. Bises

  14. alors moi j’ai le meme cas sauf que c’est la femme du cousin de mon mari…donc de la famille qui a eu pourtant ses 2 filles par fiv du 1er coup tant qu’à faire qui l’a super bien vecu et qui me trouve trop stréssée et qui a déclaré la guerre quand elle m’a dit après ma GEU en mars 2013 « en fait t’etais pas vraiment enceinte?c’est tot c’est pas grave »
    non c’est sure rien n’est grave mais moi c’etait la fin du monde ma fin du monde !!!!
    elle a completement occulter toute la pma et ne se rappelle meme plus de plein de choses alors que moi je connais toutes les dates les rdv etc
    elle a eu le culot de me dire qu’elle aimerait un numero 3 mais ne veux pas utiliser les congelés car la dernière fois ils n’avaient pas tenu la decongélation et que c’est une perte de temps!!!!
    resultat je ne peux plus la blairer et je n’arrive pas à comprendre comment on peut etre aussi peu ampathique et diplomate avec une femme en suffrance
    et j’avous ça fait plus mal que les fertiles mais finalemnt vu son parcours je la met dans la meme case

    1. Purée, C’est rare de réussir à avoir deux bébés en FIV et du premier coup à chaque fois. Elle m’a l’air bien con con la tienne (si je puis me permettre). Ca me tue qu’on puisse passer par la PMA et ne pas réaliser qu »on a créer des êtres « potentiels » qui n’ont rien demandé.Pourtant, je suis pour l’avortement même en PMA mais par pur caprice ça ça me tue. de toute façon la loi interdit aux médecins de lui refaire une FIV tant que tous les embryons n’auront pas été utilisé.
      Et te dire que tu n’étais pas vraiment enceinte, c’est le pompon!! La preuve, si il en fallait une que les cons il y en a chez tout le monde.
      Courage,
      bises

      1. non mais attend justement sa 2eme a 2 ans et elle reçoit donc tous les ans le papier du labo pour renouveler la congélation elle m’avait parlé qu’elle aimerait dire qu’elle ne veut plus d’enfants pour qui les vire et planifiais meme que l’idéal serait 3 ans d’eccart donc reprendre rdv telle date pour etre enceinte telle date!!!non mais merde!!!!comme toi j’ai rien pu sortir mais ça bouillait en moi et maintenant je la deteste je prend sur moi quand faut aller les voir
        quelle manque de respect et de consideration qua nd meme pour sortir de telle anerie à une femme en souffrance et pour finir cerise sur le gateau « tu y penses peut etre trop »
        bon courage bise

      2. Wouais c’est ça « tu y penses trop ». C’est dans la tête et sache que le nombril n’est pas un organe reproducteur. Elle est vraiment vraiment c*****
        Pardon mais ça me tue tant de bétise.
        Courage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s