Un post pour dire « MERCI »

Merci à toutes pour vos soutiens. J’ai lu, comme toujours, chacun de vos commentaires. Ni y est souvent pas répondu car à chaque lecture une larme a coulé et il fallait que je retienne les autres.

Merci de m’avoir permis de pleurer à petites gouttes.

Merci d’être toujours au rdv à chacun de mes échecs et de trouver toujours le bon mot pour m’aider à poursuivre la route sur mes deux jambes.

Sans ce blog, j’avoue que je serai toujours la « copine aigrie » à qui les copines n’osent plus parler. Aujourd’hui, j’arrive à mener une vie sans enfant, la tête dans le tunnel à la recherche d’une lueur mais grâce à vos propres blogs, grâce à votre soutien sans faille, je n’étouffe pas, je suis juste en respiration lente, en attendant…

Alors encore merci….

P.S: la doc a fini par répondre à mon mail de vendredi demandant un RDV urgent pour parler de la suite. On parlera donc de la suite lundi. Et ma nouvelle chef (souvenez-vous ancienne collègue blabla) est arrivée, on a vaguement évoqué mon cas. En bref, elle se souvient que je suis en PMA, elle n’a pas l’intention de faire chier sur les rdv même lorsque c’est à la dernière minute, elle comprend aussi qu’elle ne doit pas parler de la PMA aux collègues. Du coup, je suis plus sereine…

Voilà vous savez tout.

La fin de l’épisode…

 

ATTENTION post très décousu…

Voilà c’est fait, j’ai eu mon écho à J9, la stimulation n’a pas donné de beaux follicules et trop peu du coté ponctionnable. Seulement trois et avec une salle tête. Donc on arrête tout. On retient ses larmes parce que là ça sert vraiment à rien de chialer. Je serai pas mère? Et alors? Je n’aurai surement pas été une bonne mère. C’est comme ça…

Bon, j’en ai quand même profiter pour dire à la Doc (c’est pas la mienne mais je m’en fous elle a pris pour tout le monde) que ça commencer sérieusement à me gonfler d’entendre parler des mes « antécédents ». On ne peut pas tout justifier par « vu votre cas », « vous êtes un cas difficile ». Du coup elle a été obligé de réfléchir un peu pour justifier qu’on arrête la stim. Simplement ce cycle n’a pas été bon, et ça ça peut arriver à tout le monde! Pétasse, tu pouvais pas le dire simplement comme ça!Il fallu que je t’oblige à reconnaître qu’avec ou sans antécédents avec un tel résultat on aurait pas poursuivi le chmilblique!

Passage obligé par la case secrétaire qui a été adorable mais je pouvais pas trop parler sans risquer de chialer comme la pauvre fille que je suis. Naturellement, la Doc prend des vacances en mars. Attends, elle était pas partie une semaine en février? Si, si. Ok, donc pas de rdv avant le 31 mars. Lol, je vais pas péter un câble parce que je crois que si je trouve comment financer les dépassements de la Muette, je me casse. 

J’en ai ma claque des ces docs qui ne voient que les difficultés sans imaginer les possibilités. Le pire c’est quand elle m’a parlé d’une autre technique de blocage, j’ai cru que j’allais lui cracher à la gueule ou la gifler. Je sais je suis dans l’excès là, en réalité je l’aurais juste boxé…Elle m’a proposé de revenir au premier protocole: piqûre de décapetyl tous les jours, pffff!! On a déjà fait! Elle connait rien cette nouvelle Doc. Je ne vous parle pas de ses explications quand Sir a voulu comprendre pourquoi elle prétendait que les ovaires étaient collés alors qu’à l’écho d’auj, on est passé d’une position où les deux ovaires étaient derrière l’utérus et colés, à un qui s’est remis en place et accessible et un autre qui est placé haut au dessus de l’utérus. Pour moi ça veut dire que ça peut changer. On a donc parlé de l’ostéopathie  elle nous a ri au nez, « pfff ça ne marche pas ce genre de chose! ». Mais alors si le fait de bouger manuellement ne change rien pourquoi vous avez essayé de le faire descendre en appuyant sur le ventre pendant l’écho? J’ai pas posé la question mais je l’ai pensé avec un « connasse » à la fin.

Bref, la stim de la FIV2 c’est fini. On va sagement attendre les règles.

Stim FIV2 #3 + [EDIT]

Echo et PDS au 6 ème jour:

Un ovaire semble accessible. L’autre est trop caché et la Doc ne croit  pas que cela change.

Moi, je crois que les deux seront accessibles d’ici la fin de la stim; Après tout il y a peu (6 jours) elle disait que rien ne semblait accessible. Bon pour celui qui est accessible ce n’est pas gagné non plus, rapport aux intestins qui ne sont pas loin…bref, on y verra plus clair vendredi et dans la semaine qui vient.

Il faut donc tenir le cap, ne pas flancher et continuer à 100Ui de Ménopur « parce que votre femme ne fait pas les choses simplement » dixit la Doc à Sir qui n’a même pas daigné lui répondre. Il l’a littéralement ignorée, je crois qu’il en a marre d’entendre dire que je suis pas un « cas facile » parce que « sinon on n’aurait pas besoin d’eux » dixit mon acupuncteur.

J’ai un coup de  pompe là!!! Il faut que je dorme mais pas possible il faut que je bosse.

EDIT 16H

-résultat de la prise de sang: il faut encore baisser les doses et passer à 75Ui

Stim FIV2 #2 +[Edit]

1ère PDS ce matin. Résultat: Faut baisser les doses et passer à 100 U de ménopur ce soir. Je réagis trop, il faut éviter l’hyperstim.

Echo et PDS avancés à demain (mercredi). Pour vendredi je verrai bien demain si c’est maintenu…

[EDIT 16h]: je ne peux m’empêcher de repenser à toutes ces femmes fertiles dans ces moments là. J’ai le sentiment qu’elles ont un gêne que je n’ai pas. Celui de la « maternité-naturelle ». Non que je crois que ces choses là relèvent de quelque chose de naturelle ou d’innée mais j’ai parfois le sentiment que je n’ai pas le droit d’appartenir à ce monde. L’univers des « mamans/parents ». Quelque chose de défectueux est en moi!!! Mais je dois continuer à me battre contre…

A suivre….

Appel à témoignage sur les effets de la stim

Tout d’abord encore merci merci à toutes pour vos messages ces derniers jours. Votre soutien est toujours pour moi une source d’énergie. J’ai pas la force de répondre à chacun de vos messages mais je les ai tous lu. Merci merci. Je les garde en tête à chaque fois que je sens que ça « travaille » (c’est le terme que j’emploie quand j’ai mal et que j’essaie de pas paniquer). 

 

De ce « travail » m’est venu l’idée de vous demander de témoigner. Ma 1ère FIV remontant à 2012 et n’ayant pas de blog à l’époque, je ne sais plus qu’elle était exactement les symptômes durant la stim. Alors à vos claviers Mesdames!! Pouvez-vous me décrire vos symptômes pendant les piqûres? J’essaie de trouver un moyen de pas paniquer à la moindre brûlure.

 Pour ma part, j’ai des brûlures dans le petit bassin (assez proche des règles – qui sont toujours présentent les s***) et un peu au coccyx.

Merci pour vos témoignages.

STIM…

Tout  d’abord un grand merci à toutes pour votre soutien hier. J’ai cru sombrer, et je crois que j’ai un peu sombrer. La douleur, le manque de sommeil, l’angoisse sur laquelle je n’avais pas posé de mot avant de sombrer…etc. Mais grâce à votre soutien indéfectible pour lequel je ne pourrai jamais vous remercier suffisamment, et le soutien de Sir, j’ai remonté la pente.

J’ai donc commencé ma stim hier.  C’est Sir  qui m’a piqué. J’ai un peu paniqué dans le lit mais Sir a réussi à me montrer qu’il ne se passait rien et que j’allais bien. J’ai donc dormi. C’est donc parti.

Reste à croiser pour la suite.

Prochaine étape:

1-prise de sang mardi

2-PDS et ECHO décisive vendredi

 

Petite précision: Sir m’a trouvé un RDV avec une psy PMA ce soir. j’espère que ça va m’aider à tenir le choc des piqûres!!!

A faire à suivre

Abandonner…

Humeur du jour:

ne pas débuter les piqures ce soir,

tout abandonner,

ne plus faire de FIV,

me cacher pour pleurer.

 

Pourquoi? J’ai tellement mal au petit bassin à cause de mes règles, j’ai pas dormi cette nuit, j’ai le sentiment de retourner en enfer c’est à dire en 2011-2012. 

J’ai plus la force d’accepter ces douleurs. Je ne les comprends pas j’ai été sous une pilule de merde (Minidril) et décapetyl, c’est quasiment de fausses règles et pourtant je souffre. Je suis à rien de prendre une demi-journée. Mais j’ai pas envie de recommencer le scénario de 2011-2012.

J’abandonne, je rends les armes, DNLP a GAGNE.