Wake-up! Wake-up!

Oui, sur mon lit de l’hôpital j’étais pleine d’espoir et de force la douleur calmée  mais ça s’était avant…

Avant de me retrouver à trainer la patte à la maison

Avant de trouver le sommeil bien après toute le monde

Avant de sentir que mon cerveau, mon esprit, ma psyché  m’abandonnent sur la pente de la guérison.

Je me sens fragile, faible et sans aucune capacité de rebondir. J’ai quasiment des convulsions rien qu’en passant à ce que j’ai vécu. Bref, je ne remonte pas du tout la pente et bref je ne vais pas bien.

Je pense pas reprendre un jour la route de la FIV3 j’ai beaucoup trop peur de retourner au bloc.

Bref, c’est fini pour moi. J’ai plongé pour de bon…

Ma liste des choses positives

Samedi 21 février:
– je suis rentrée chez moi. 
– je vais pouvoir oublier les draps jaunes de lAphp
-je n’ai plus de douleurs
-l’infection semble maîtrisé par les médocs.  C’est en bonne voie
-de nouvelles pistes pour la Fiv 3: antibiotiques

Ce que j’ai fait pour moi:
– boire un jus de fruits passion ananas j’en rêvais

Ce que j’ai fait pour les autres:
-rien pour l’instant je rentre juste

La vie est belle…

#2 fiv2 dernier Tev

Pas facile de venir lire les blogs et vos commentaires. Mais j’ai lu en diago et prendrai le temps de répondre à mon retour chez moi.
Merci infiniment pour vos messages de soutien.
J’ai pu lire 2 ou 3 articles et ça m’a rebouste de voir celles qui sont dans le train se dire que leur persévérance a payé.

Moi qui depuis 2 semaines sejourne à l’hôpital
Moi à qui les douleurs n’ont pas laissé de repis jusqu’à hier
Moi qui promettais que je n’y retournerai plus tant j’avais mal et peur pour ma vie
Moi qui ais eu si peur durant ces deux semaines de perdre trompes et ovaires (angoisse du médecin)
Moi qui ai du retourner par deux fois au bloc ( 1 opération à petit trou oufff et 1 ponction par voie vaginal) et qui ne sait toujours pas si un 3eme passage au bloc ne sera pas nécessaire (ponction de l’infection par voie vaginal.  C’est pas douloureux alors ça peut le faire.)
Maintenant que je remarche toujours coincée à l’hôpital à me demander si l’infection sera maîtrisée ou pas, je me dis que j’y retournerai bien en Pma parce que ça fait trop trop trop trop trop trop longtemps que j’attends mon tour pour que la roue ne tourne pas.  Si ca continue mon enfant imaginaire né fin 2010 passera en Cp. Piouff boréale de vie!
La vie est belle quand même hein?  Je vais avoir mes superbe baskettes top mode 2015 pour la sortie de l’hôpital. Sir a promis d’aller me les chercher. Il a d’ailleurs été juste un parfait amoureux un sans-faute. Dormi toutes les nuits à l’hôpital pour calmer mes angoisses, s’occuper de moi pour le pipi toutes les 30 min la douche le vomi le sang des règles.  J’ai une chance inouïe de l’avoir à mes côtés.  Et c’est là que j’ai mal parce je le prive de la plus belle chose de la vie: devenir père. Pardon mon amour…

Évidemment inutile de préciser que je ne suis pas enceinte hein?  Même pas fait de test de grossesse.  Mes règles ont débarqué dans la douleur avec les autres douleurs.
Et pourtant quand je ferme les yeux ( même hors période de shoot anti douleur) j’ai l’image de mon fils A et de ma fille L ( faux jumeaux) dans les bras à notre re-mariage de l’été 2016… C’est sans doute pour cela que dans quelques mois on retournera tenter la Fiv3

Voilà ca tire donc je vais m’allonger un peu
Je promets de répondre dès que je serais chez moi.  Merci encore d’être là. Et courage à celles qui attendent qui avancent ou qui ont peur. La chance peut nous sourire. ..

Dernier TEV pour FIV 2!

J’ai débuté l’écriture de ce post le 26/01 mais je ne le posterai pas aujourd’hui. J’ai décidé de vivre ce dernier transfert comme je le pourrai sans culpabiliser. Je vais me faire plaisir avant tout.

Qui veut le PROGRAMME? Demander le PROGRAMME, il est offert…

26/01/2015 : PDS dosage hormonale. Le doc ne sait pas si ma LH va repartir et si je vais pouvoir faire un transfert naturel. Perso j’adore les transferts naturels parce que quelque soit les résultats (pour l’instant je ne connais que le négatif) on en ressort moins épuisée par toutes cette cochonnerie d’hormones.

Résultat de la PDS: Oestradiol  109/ LH 2.1 (contre 0.20 sur le cycle précédent)/ Progestérone 0.25.

Prochain contrôle mercredi.

27/01/2015: RDV avec super gynéco le Dr C.

Résultat de l’écho: endomètre trop fin et toujours saignements de fin de règles. Je repars avec ordonnance viveldot 75 pour le cas où ma PDS de mercredi ne montrerait pas une amélioration de la LH et progestérone. Prochain rdv avec syper gynéco vendredi.

Transfert envisageable dans une ou deux semaines. En gros on en sait rien…

28/01/2015: PDS dosage hormonale.

Résultat de la PDS: Oestradiol  175/ LH 2.4/ Progestérone 0.53

Consigne du super gynéco: refaire une pds vendredi et aller le voir. Pas de patch pour l’instant…

30/01/2015: PDS dosage hormonale + rdv avec C. le super gynéco

Résultats: Oestradiol  229/ LH 4.7/ Progestérone 0.25   / refaire prise de sang dimanche

01/02/2015: PDS dosage hormonale

Résultats: Oestradiol  361/ LH 16.3/ Progestérone 0.4  / refaire la PDS lundi matin je m’éclate en ce moment)

02/02/2015: PDS dosage hormonale (je suis en apnée depuis plusieurs jours. je vais finir par manquer d’air très prochainement!)

Résultats: Oestradiol 562   / LH  36.4 / Progestérone 2.87  (j’ai dû ovuler?!!)

CONSIGNE: Transfert le jour de mon anniversaire :-)))) mercrediDanse

Depuis mercredi soir je suis clouée au lit. Des douleurs comme j’en avais pas eu depuis longtemps. Je ne dors pas. Je suis épuisée et en colère. Là je me dis que je vais tout arrêter. Je n’ai plus la force de me faire autant de mal. Je trouve la vie sacrément injuste. Pourquoi je ne peux pas juste faire des câlins et avoir un bébé? ????? Pourquoi je dois prendre de la morphine alors que je ne la supporte pas. Un kyste endometriosique à trouver le moyen de grossir alors que je ne prenais aucun médicament. C’était le dernier transfert et il est horrible. Je me doute bien qu’il n’y aucune chance qu’il prenne. Alors j’ai juste envie de reprendre le dessus sur mon corps. Il va falloir apprendre à vivre sans enfant.
Je suis épuisée. …