Recherche témoignages: infection sur transfert d’embryon congelé

Je veux pas couler alors je recherche des témoignages.

Comme vous le savez sur 6 transferts/2FIV j’ai eu deux infections violentes. Aujourd’hui le Gynéco m’annonce qu’il n’est pas du tout partant pour une FIV3. IL A PEUR! Il a des cheveux blanc à cause de moi. En 30 ans de carrières c’est la première fois qu’une patiente se retrouve à faire une infection suite à un transfert d’embryon congelé.

Je sais je travaille dur pour faire avancer la science 😉 . Je donne souvent de ma personne. Alors pourquoi pas ma vie, hein? Après tout quel intérêt de vivre sans enfant, sans objectif? hein?

Du coup je me suis mise en tête de chercher des histoires similaires à la mienne pour essayer de savoir s’il y en a pour qui la fin a été heureuse.

En attendant, le « non  » définitif du Gynéco, je repars pour une batterie d’analyses pour aider ce dernier à trancher. Il a besoin d’un « soutien psychologique », il ne veut « pas me faire de mal ». C’est mignon tout ça! Mais moi aussi j’ai besoin d’un « soutien » matériel, scientifique et psychologique…

Donc la semaine prochaine, je commence par une écho pelvienne avec spécialiste de l’endométriose, le lendemain IRM avec The spécialiste aussi (je vous raconte pas comment j’ai bataillé pour avoir les rdv aujourd’hui pour la semaine prochaine! J’en chialé à chaque obtention du saint graal!) et ce week-end prise de sang pour mesurer un tas de truc donc le fameux CA125… Puis retour chez Gynéco qui va décider si mon cas mérite d’aller voir The chirurgien endométriose pour un « soutien psychologique du Doc ». Et après ça on saura où on va ou pas…

Vous me direz que c’est rapide tout ça! Et je vous répondrai que je veux faire une pause mais en sachant où on va. Si la réponse est nulle part c’est pas d’une pause dont j’aurais besoin mais d’une aide pour me construire sans enfant!

Apprendre à Vivre le temps qu’il nous reste sans chercher à en abréger la durée…Parce que franchement, je ne vois pas bien l’intérêt de respirer encore s’il n’y a pas cet enfant au bout… promis je cherche une raison de vivre que pour moi, pour nous mais le « nous » sans enfant n’a pas vraiment de sens. Puis vient la fameuse question: ai-je le droit de rester avec Sir sachant que je vais le priver d’une vie avec des enfants? Ne devrais-je pas le quitter tout simplement sans lui donner la raison. Lui faciliter la tâche pour lui laisser le temps de se reconstruire avec une autre. Une fertile cette fois…. Ca mouline dedans… #viedemerde.com

Publicités