Un espoir pour toutes les femmes atteintes de maladie pouvant les rendre stérile

http://www.genethique.org/fr/premiere-naissance-grace-une-autogreffe-de-tissus-ovariens-preleves-avant-la-puberte-63367.html#.VXlyBfntlHw

Une jeune femme de 27 ans, restée anonyme, est devenue la première au monde à avoir donné la vie à un bébé après la restauration de sa fertilité grâce à la transplantation de ses propres tissus ovariens, prélevés et congelés avant la puberté, a annoncé une équipe médicale à Bruxelles. Elle a donné naissance à un garçon en bonne santé en novembre 2014.

La patiente souffrait d’une grave maladie génétique du sang diagnostiquée alors qu’elle avait 5 ans. Pour traiter sa maladie, elle a reçu une greffe de moelle osseuse de son frère. Cette procédure requiert au préalable un lourd traitement (chimiothérapie ou radiothérapie) susceptible de détruire le fonctionnement des ovaires. Ainsi à 13 ans et 11 mois, les médecins lui ont enlevé l’ovaire droit et en ont congelé des fragments.

Lorsqu’elle a exprimé le désir d’avoir un enfant, pour restaurer sa fertilité les médecins ont alors décongelé une partie des tissus ovariens et lui en ont réimplanté des fragments sur l’ovaire gauche, laissé en place mais défaillant, ainsi que dans d’autres endroits de son corps. Les tissus greffés ont commencé à produire des ovocytes matures au bout de cinq mois, puis elle est devenue enceinte naturellement.

C’est la première fois qu’une grossesse a été enclenchée et a abouti à la naissance d’un enfant après la restauration des fonctions hormonales de la femme grâce à l’autogreffe de tissus ovariens.

Sources:

 Le Monde (Moina Fauchier-Delavigne, Paul Benkimoun) 11/06/2015

Publicités

4 réflexions sur “Un espoir pour toutes les femmes atteintes de maladie pouvant les rendre stérile

  1. C’est impressionnant… Le parcours de cette femme reste lourd mais c’est effectivement un énorme progrès de la part de la médecine que de commencer à anticiper l’infertilité, quand cela est possible bien-sûr… On est déjà trop nombreuses à souffrir de prises en charge trop tardives, notamment pour notre endométriose. On est trop nombreuses à découvrir brutalement et sur le tard que nous étions infertiles sans le savoir…
    Certes, il reste encore bien des mécanismes à comprendre et à contrer mais ton article montre que l’on va peut-être cesser de considérer que l’infertilité est une fatalité qu’il faut accepter.
    (cependant, il n’y a pas que la médecine qui doit progresser. J’ai entendu ce midi des propos durs et radicaux sur la PMA tenus par des femmes qui ont leurs enfants et qui ignorent ma situation… Ca m’a retournée…).
    Bon courage à toi Pivoine.
    Bises !

    1. Je l’ignore. Je ne peux pas dire que je ne vais pas et je ne peux pas dire que je vais bien… Je crois que je l’ignore. J’ai la tête dans le guidon, j’attends d’aller mieux…
      Et toi, le déménagement? Le verre entre pmettes?
      Tes filles?
      bisous

      1. Oui je comprends c est dur.
        Tiens moi au courant surtout.
        Je suis complètement sous l eau, je vais essayer de caler une date ms c est pas evident !! Je suis peu dispo le soir et quasi partie tous les we. Je vais voir, bisous!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :