End…

Voilà c’est la fin d’un parcours difficile et long.  Il y a pire mais j’ai l’impression d’avoir été le « pire ». Le sentiment d’avoir porté trop de choses lourdes sur un trop long trajet et de n’être pas arrivée à bon port en un morceau. 
Voilà j’ai revu mon gyneco pma qui m’a confirmé qu’il ne me suivrait plus.  Trop peur des risques. Sauf si je me fais opérer  retirer trompes avec le risque de devoir retirer les ovaires et donc au final le risque que même après tout ça la route s’arrête au même endroit…
Donc la pma s’arrête là. J’ai pleuré un peu au cabinet.  Environ 30 secondes.  Juste histoire de signifier au monde que j’avais mal. Que la bataille et la guerre avaient été perdu.  Sir a versé sa petite larme discrètement.  On a pris le taxi pour rentrer sous la pluie parisienne… On en parle plus. Sir ne croit pas au miracle et à la force de l’esprit. En revanche il croit en la médecine. Il croit que notre chemin vers nos enfants bio s’arrête là…
Moi j’ai une furieuse envie d’envoyer valser ma vie.  De le quitter.  De prendre un amant et de ne plus jamais aimer. 
Demain est un autre jour.  Cette nuit le soleil va se coucher sous mes larmes et se lever avec mon coeur en miettes. J’enverrai peut être valser ma vie.  Pourquoi pas? Ça pourrait me libérer… avec un peu de chance. Je perds toute dignité dans ce post mais je m’en fiche. Je veux juste me libérer de ce poids. Je veux juste ne plus être là…  Demain est un autre jour…
Je ne vais pas fermer le blog parce que les autres pmettes auront peut être envie de savoir  qu’elles ne sont pas seules à quitter la Pma sans enfant. Mais j’écrirai sûrement plus. On verra…

Publicités

58 réflexions sur “End…

  1. Qu’il est bouleversant cet article.. Mes mots seront sûrement très maladroits et vains mais sache que ce soir j’ai une pensée particulière pour toi.
    Je ne trouve pas que tu perdes ta dignité, bien au contraire, c’est très courageux de ta part de nous livrer ces moments de douleur. Si par envoyer valser ta vie, tu entends partir et prendre du recul, et si tu sens que c’est vital pour toi, alors pourquoi pas? Mais peut être ne prends pas de décision trop drastique à chaud que tu pourrais regretter ensuite..
    ❤ ❤ ❤

  2. Tu es très poignante, émouvante. Moi je trouve qu’il y a une grande dignité à reconnaître ses faiblesses, avouer ses douleurs. Si tu as besoin de prendre le large, alors, prends un billet d’avion si tu en as les moyens et un sac à dos. Accorde toi au moins 10 jours au bout du monde seule pour faire le point(sans compter le temps de vol)Je l’ai fait il y a 2 ans, je suis partie en Thaïlande, j’ai organisé mon voyage en 3 jours et je n’ai jamais regretté d’avoir pris le temps de mettre ma vie sur pause. J’y ai fait le point sur ma vie, sur ce que je voulais vraiment. J’ai pris le temps de lézarder, de réfléchir, d’écrire. 10 jours dans une vie, c’est rien et ça peut faire tout. Je t’embrasse fort.

    1. Je n’ai jamais fait ça. Je me sens prise au piège de ma propre vie. Mais demain ça ira. J’avance doucement mais sûrement vers ma fin. La vie n’ayant plus de sens je vais devoir l’occuper le temps qu’il me reste. Je sais que demain ça ira mieux.

      1. tu as surtout la sensation bien douloureuse de subir et ne plus rien maîtriser. Partir, tout quitter donne le sentiment de reprendre son destin en main. Mais pour l’heure, tu as besoin de repos et de laisser le temps agir. Demain est un autre jour.Je t’envoie plein de courage.

      2. merci. Le soleil s’est levé et je suis finalement toujours là. Il va falloir juste que j’apprenne à vivre sans enfant. La petite mort sera ma compagne d’une vie que j’espère belle malgré tout…

  3. Ton article m’a pris aux tripes. En allant voir super gynéco j étais convaincue qu’il serait la solution 😟. Pfiou. Oui prends le temps d’atterrir, de digérer ça avant de prendre une décision trop radicale. Autorise toi à pleurer encore, à craquer, ne garde pas ça pour toi. Je suis là, tu le sais. Je n’osais pas te reproposer une rencontre, je peux comprendre que tu ne veuilles pas me voir, avec mes filles, dans ta souffrance. Mais si tu as envie envoie moi un mail. Tu n es pas seule. Courage et énormes bisous ❤️

    1. Je n’en veux pas aux pmettes d’être mère. Je suis heureuse que certaines aient eu cette chance.
      Super gynéco est un trouillard qui m’a fait perdre du temps. Il savait que j’avais cette propension à faire des infections et jamais il ne m’a mise sous antibiotiques. Et maintenant il y a plus personne pour m’aider. Maintenant je reste seule avec juste mes yeux pour pleurer et ma vie détruite. Un homme à qui je devrais rendre sa liberté pour lui permettre de fonder une famille. Un homme à qui je dis les pires choses dans le secret espoir qu’il me quitte. C’est lâche. Je sais

      1. C est une réaction normale quand on souffre de faire mal aux autres. Mais ton homme t’aime plus que tout et il souffre aussi de te voir souffrir. Pourquoi pas en effet partir seule 10 jours pour ne plus étouffer dans ta vie?

  4. Non tu ne perds pas ta dignité…
    Ce que je ne comprends toujours pas c’est cette histoire d’antibiotiques alors que dans certains centres c’est « automatique »…

    1. Moi non plus je ne comprends pas. Je vais écouter ma mère (pour une fois) et je vais laisser passer un peu de temps, me reconstruire et peut être qu’après j’irai voir d’autres médecins pour avoir d’autres avis. Parce qu’il m’a quand même dit que « lui ne sentais pas la force de prendre des risques pour moi mais que j’étais libre d’aller prendre d’autres avis. » Je suis étonnée d’apprendre qu’en 30 ans je suis son cas le plus compliqué.

  5. Quel post uppercut.
    Je me retrouve, il y a quelques mois de cela.
    A terre, vide à l’intérieur et pourtant lestée d’une indicible douleur.
    Passe-t-on seulement à autre chose ? Oui avec le temps. Est ce qu’on cicatrise ? Aussi.
    Il n’y a pas de recette miracle, pas de mots pour apaiser tout cela.
    Je ne les aurai pas pour toi, car je ne les ai toujours pas pour moi.
    Mais je ne tourne plus le regard, je n’ai plus le coeur qui se serre et aujourd’hui, j’ose dire que je n’aurai jamais d’enfant.
    Tout cela ne serait pas possible sans le soutien inconditionnel de mon mari, le regard qu’il porte sur ce long chemin, difficile, douloureux.
    Prends le temps, vide toi la tête et fais sortir les larmes.
    Et surtout dis toi que dans cette nuée, tu n’es pas seule….
    Douces pensées

    1. Merci Cloudy
      Oui malheureusement je ne suis pas toute seule dans cette nuée…
      Le soleil s’est levé se matin, la terre continue à tourner et mon corps est toujours envie alors… on va bien finir par faire comme le reste de la planète: poursuivre notre chemin!
      Bien du courage à toi aussi. bisous

    2. Comme toi, j’ai commencé à dire depuis l’annonce par le chirurgien à qui me le demande que je n’aurais pas d’enfant. Ca me fait un bien fou de ne plus porter ce poids. De ne plus espérer publiquement…

  6. Terriblement désolée de cette fin si horrible. Ne t’en veux pas, ne fuis pas ainsi, ça ne résoudra rien… il y a de quoi péter un plomb, et vouloir tout envoyer valser, c’est certain… Que la pma n’ai pas raison de ton couple et de ta vie, elle t’a déjà trop pris… Des calins sincères

    1. Tu as bien raison. HIer j(ai cru devoir lui laisser mon mari à la PMA… et puis ce matin, je me suis dit: le soleil s’est levé, tu es toujours envie (j’aurais pu mourir dans mon sommeil, ça ne m’aurait pas dérangé) alors fais honneur à la vie et affronte là. J’ai perdu la guerre mais je suis quand même là. Je vais essayer d’apprendre à vivre au coté de cette petite mort qu’est l’absence d’enfant biologique. Quand je me regarde dans une glace je sais que jamais un autre être ne partagera mes gènes, mes traits…je suis la fin de moi-même. Mais en attendant cette fin définitive, je dois vivre.
      Merci d’être là

  7. Et bien que te dire ? Je ne t’ai jamais écrit mais aujourd’hui je tiens à t’envoyer un message de soutien. C’est dur et c’est normal de craquer, je pense fort à toi. Pour moi, tu ne perds pas ta dignité dans ton message mais tu sors tout ce que tu as à sortir et c’est bien. Courage.

  8. Je me souviens t’avoir déjà dit que fuir ton homme serait la pire solution… Et quand je te l’ai dit, j’avais oublié de préciser un détail qui a son importance: j’ai failli commettre cette terrible erreur !!
    Ne laisse pas la PMA te voler jusqu’à ton amour pour lui, ton amour pour toi-même…
    Tu traverses probablement une des pires épreuves de l’existence aujourd’hui. Mais tu peux sortir grandie de cette terrible épreuve. Pas demain, ni après demain, évidemment. Mais un jour, j’en suis convaincue…
    Ces temps ci, je me répète en boucle que dans la vie, il n’y a pas d’échec. Il y a juste des leçons épouvantables.
    Je conclurai en te répétant que tu n’es coupable de rien et que toi, jolie Pivoine, tu n’es pas ta maladie !! Tu es bien plus que ça… Alors ne la laisse pas prendre entièrement possession de ton existence!!
    Je t’envoie des tonnes de pensées et de câlins. Gros bisous. ♥♥♥
    PS: question bête, mais tu n’as pas envisagé de consulter à l’étranger pour avoir un autre regard sur votre dossier? Pas de don ni d’adoption envisagé?

    1. Merci Julys pour tes mots et ton soutien qui me fait toujours chaud au coeur au point de me faire pleurer.
      J’ai admis ce matin que je ne laisserai pas la PMA me prendre la seule chose de bien que j’ai: mon amour.
      J’aimerais bien aller demander un avis en dehors de la France. J’aimerais essayer la GPA puisque c’est au transfert que ça pose problème. Mais je ne sais pas où chercher les bonnes infos et trouver les bons médecins qui ne joueront pas avec ma vie.
      De toute manière, je vais arrêter avec la PMA pour quelque temps. Il faut que je retrouve ma vie.
      En attendant, nous avons débuté les RDV adoptions. On a eu le 1er rdv avec l’assistante et on attend pour voir le psy à la fin du mois.
      Et toi? Comment tu vas? TU en es où depuis tes règles? Un peu de repos? J’irai bien sur ton cailloux cet été. C’est lequel d’ailleurs?

  9. C’est tellement dur tout ça… Il n’y est pas question de dignité.
    Tu as vraiment le droit d’avoir mal, d’avoir peur, d’avoir envie de tout quitter, d’en vouloir à la terre entière et à personne.
    Évidemment le temps va passer et tu pourras envisager plus calmement et sereinement comment vivre ta vie.
    Je pense bien fort à toi.

  10. Oh ma Pivoine. Mon cœur se sert à la lecture de ta douleur. Je pense très fort à toi et vous envoie des cargaisons de courage à tous les deux. La vie vous a volé ces espoirs si précieux, ne la laisse pas vous voler votre amour. Aujourd’hui vous êtes tous les deux à terre. Appuyez-vous l’un sur l’autre pour vous relever, pas demain ou après demain, comme le dit si justement Julys, mais un jour.
    Énorme câlin, de réconfort, de partage mais aussi d’espoir pour un futur plus doux ❤

    1. merci. Nous avons fini par pleurer ensemble toute la nuit et comme toujours il a veillé sur moi alors que c’est moi le probleme. On se relevera ensemble. Il faut jyste un peu de temps

  11. Quelle tristesse de te lire ici. Tu fais bien de coucher tous tes doutes et ta douleur par écrit. Ne prends pas de décsions hatives sur ton couple ou ta vie, prends le temps de te poser et de te reposer. prends bien soin de toi, de vous !

  12. Je ne sais que te dire… tu vis ce que nous craignons tous et je ne sais dans quel état je serais à ta place. Je suis du même avis que les filles, ne prends pas de décisions hâtives, laisse le temps au temps de cicatriser ta douleur. Ne te prive pas de l’amour de ton homme, regroupez vous, ressourcez vous tous les 2 si cela est possible. Peut être un temps séparé pour faire le point chacun de votre côté mais n’abandonne pas ton couple… Plaquez tout et partez à l’autre bout du monde pour vous retrouvez et vous reconstruire ! L’amour a des ressources insoupçonnées. Je sais que tu trouveras le chemin vers une nouvelle vie, vers de nouveaux projets… je t’envoie des tonnes de courage et de câlins de réconfort !

  13. Je rejoins Bounty : la PMA t’a déjà trop pris… Je ne crois pas que tu emprisonne ton homme : il est adulte, il ne dépend pas de ta volonté de le laisser s’échapper. S’il est avec toi c’est parce qu’il ne veut pas être avec quelqu’un d’autre.
    Le commentaire de Julys est tellement juste que je ne sais quoi ajouter d’autre.

  14. Bounty et Julys ont eu à mon avis les meilleurs mots : la PMA t’a déjà pris tant de choses (mais pas ta dignité, ca non), ne la laisse pas prendre plus qu’elle ne l’a déjà fait.
    De tout cœur avec vous dans ces moments si durs…

  15. Quels mots trouver pour te réconforter un peu…
    A deux c’est sûr on est plus fort pour affronter une telle injustice de la vie !
    Maintenant il faut prendre un peu de recul, penser à tous les moments heureux que vous avez connu, sans penser PMA.
    C’est difficile à croire mais parfois se produisent des miracles, quand on s’y attend le moins.
    Je te le souhaite.
    Plein de bisous

  16. j’espère que les jolies choses de la vie, car il y en a aussi, te feront reprendre le cours de la tienne, de la vôtre avec Sir, que vous irez vite vers un chemin différent mais plein de beaux projets, de belles personnes et de belles choses. Je t’embrasse.

  17. Du soutien, des pensées. Tu es passée par le pire, c’est vrai. Ce qui ne t’a pas tuée t’as rendue plus forte. Je te souhaite d’être heureuse, je te souhaite de petits et grands bonheurs, et pourquoi pas, je l’espère, un petit miracle un jour. Maintenant, il faut vivre, faire ce qui te fait plaisir, et profiter car la vie est courte et que beaucoup de choses ont été mises en stand-by avec cette PMA! La liberté aussi ça fait du bien.Courage! à 2 avec ton mari, ou à 3 avec ton amant si ça peut t’aider, même si je ne pense pas que ça soit la solution, mais je vois tout à fait ce que tu veux dire… ou seule, pendant un temps, pourquoi pas! mais je pense que ton homme, qui a tout vécu la même chose que toi, et souffert à sa manière, est très précieux, notamment parce qu’il est toujours à tes côtés et qu’il n’est pas enchaîné et libre de ses actes ;). Ta décision sera la bonne, mais il faut qu’elle soit murement réflechie. Bises

    1. merci. Ce sera évidement avec mon Sir que je poursuivrai la route. Le soleil s’est levé ce matin et moi aussi 😉
      L’amant c’était une façon de dire que je pourrai lacher l’homme et le laisser partir trouver une femme féconde. Mais j’ai compris cette nuit que sa vie et la mienne sont liées…à jamais! Nous reprendrons la guerre à un autre moment, dans quelque mois mais en attendant nous allons essayer de nous reconstruire.
      bisous

    1. je l’ai compris et accepté. Sir sera avec moi. Parce que l’un sans l’autre nos vies n’ont pas de sens. Merci pour ton message. J’espère que tous les 3 allez bien. bisous

  18. Je n’aurais pas mieux dit que Bounty et Julys. Prends soin de toi et ne laisse pas la PMA te voler en plus ton amour. Bises

  19. Je suis 1 ancienne pmette, devenue maman mais j’ai tjs suivi ds l’ombre les copinautes et tu en fais partie. ..
    Je suis vraiment désolée car quand on a le bonheur de devenir maman, on comprend et partage bcp plus sensiblement la douleur d’une copinaute qui voit don rêve s’envoler.
    On aimerait tellement que cela marche pour nous toutes.
    Titi a 3 ans et malgré le temps passé, je reste tjs sensible et triste quand je lis ces billets.
    Je ne sens pas comment conclure si ce n’est que peut être que les miracles existes ?
    Malgré tout, bonne continuation. .. Le soleil reviendra forcément un jour…

    1. merci pour ton soutien. Je crois aussi que le soleil reviendra un jour. Je crois même qu’il me montre le bout de son nez 😉 parce que j’ai pas envie d’arrêter là cette histoire… On verra ce que la vie me réserve de beau 🙂

  20. Beaucoup de choses ont été dites et je partage tous ces jolis messages que tu as reçus. Je ne sais pas dire mieux parce que j’ai eu mal en te lisant et me sens démunie mais pourtant je sais qu’il y aura des jours heureux. Peut être avec cette blessure au creux de toi. Et puis peut être la force un jour d’y retourner. Écris nous écris pour toi si ça t’aide ou n’écris pas. Le blog te rattache peut être trop à la pma et ses douleurs. Bisous

  21. La fin de ce chemin mais pas la fin de l’histoire alors je vous souhaite à toi et Sir de trouver d’autres portes vers lesquelles vous tourner pour continuer à avancer ensemble avec amour. En attendant prenez le temps de vous relever et de vous reconstruire, on a souvent des ressources qu’on ne soupçonne pas pour y parvenir. Demain est un autre jour et j’espère qu’aujourd’hui cela commence à le devenir. De tout cœur avec vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s