La fin de ce blog!# Mise à jour

Ce blog m’aura permis:

  • de prendre beaucoup de plaisir dans le partage;
  • de rencontrer des gens formidables (et un peu moins formidables, des humains en somme!);
  • de recevoir beaucoup de bienveillance et de soutiens lorsque j’étais au fond du trou (et malheureusement je l’ai été souvent);
  • de trouver une bouée à la mer pour ne pas me noyer (pour moi qui ne sais pas nager cela m’a été salutaire)- #vousAVEZ ETE FORMIDABLe, #Merciinfiniment;
  • de ne pas me sentir seule dans cette guerre, #lapireguerredemavie;
  • de trouver de l’espoir dans VOS parcours (j’aurais tant aimé vous en donner aussi mais ça ne sera pas possible);
  • ….encore tellement d’autres choses que je n’arrive pas à nommer.

Mais il est temps pour moi de tirer ma révérence. Il est temps pour moi de trouver d’autres raisons de vivre. Il est temps pour moi de ne plus regarder mes parents en me disant qu’après eux et moi c’est fini… Parce qu’après eux et moi, il y a mon frère et mes sœurs qui je l’espère auront des enfants. Mes neveux et nièces auront aussi une partie de moi et une partie de mes parents. L’histoire familiale ne se  poursuivra pas par moi mais elle se poursuivra, c’est ce qui compte.

Je sais qu’il y a d’autres solutions à la PMA pour devenir parents: Adoption, Mère-Porteuse… Mais après 7 ans à ne penser qu’à ça chaque matin, chaque nuit, j’ai envie que ma vie se poursuive autrement.

Je voudrais pouvoir me dire sur mon lit de mort: »j’ai eu une belle vie ». Je ne veux pas continuer à gâcher les plus belles années de ma vie.

Je fais ce choix seule, sans Sir, mais je le laisserai prendre son envol loin de moi s’il le faut.

Aujourd’hui, je prends (modification) j’aurais aimé  réussir à prendre la décision définitive d’arrêter la PMA. Sir voudrait que l’on transfert le dernier embryon mais je n’en vois pas l’utilité. Je ne veux plus revivre cet espoir et cette chute. Qui au passage ne fait plus aussi mal qu’avant. C’est la bonne nouvelle: avec le temps on s’endurcit..Il y a une forme de résilience.

Définition « Résilience: en psychologie, il s’agit de la capacité à vivre, à réussir, à se développer en dépit de l’adversité. C’est une combinaison de force intérieure, d’appui de l’extérieur et d’apprentissage à partir de l’expérience acquise.

En s’exprimant à propos de la résilience individuelle, les psychologues parlent de« résistance à la destruction » et de « capacité de reconstruction ».  Résister et reconstruire s’apparentent aux mécanismes de régulation qu’on retrouve dans les processus d’homéostasie.  Il s’agit bien de ramener l’ensemble à son état initial, d’assurer sa survie ou de retrouver l’équilibre.  Il se pourrait pourtant que le choc interne ou externe soit l’opportunité pour l’émergence d’un nouvel ensemble, une transformation totale en quelque sorte, une rupture.  »

Bref, ça me va bien de résister malgré les dégâts de la PMA et d’essayer de construire une vie sans la PMA et donc sans enfant.

Je sais que ça va être dur mais je vais rebondir. Il faut juste que je me laisse du temps. Du temps pour que le cerveau comprenne et que le cœur accepte…

C’est aussi pour ça que j’envisage d’arrêter ce blog. Ici, j’espère toujours vous annoncer une bonne nouvelle.

Je ne vais pas le supprimer car je pense que mon histoire à sa place pour celles et ceux qui cherchent des réponses à des problématiques similaires à la mienne. Mais je n’ai juste plus de raison d’écrire…

Je reviendrai peut être vous dire où j’en suis coté « résilience », on  verra, je ne m’interdis rien…

Je vous dis au revoir (vous noterez que ce n’est pas un Adieu 😉 ) et vous souhaite une issue plus belle.

Encore Merci à tous…

 

 

PETITE MISE A JOUR:

en lisant vos commentaires (encore merci à tous), je réalise que je ne me suis pas correctement exprimé. J’avais mal et il fallait que je fasse quelque chose.

Donc pour la faire courte: je ne suis pas une héroïne de la PMA, je ne suis pas forte bien au contraire. J’ai envie d’abandonner mais Sir et ma copine de galère m’ont convaincu de laisser une chance au dernier embryon. J’espère que le nouveau psy (je vais finir par en trouver une qui me convienne) m’aidera à entreprendre ce chemin de la résilience mais j’en suis TRES TRES LOIN. Mon cerveau ne veut pas y retourner mais mon coeur ne l’écoute pas pour le moment. Voilà, je voulais juste être clair sur ce qui va se passer dans les prochains jours…

Afficher l'image d'origine

Publicités

36 réflexions sur “La fin de ce blog!# Mise à jour

  1. Coucou Pivoine, je t’ai découverte il y a peu de temps au gré de mes lectures bloguesques. C’est avec beaucoup d’émotion que je te lis aujourd’hui. Cette envie de passer à autre chose, de retrouver un sens à sa vie, de tourner la page… je la comprends bien, j’y ai moi-même beaucoup réfléchi ces derniers temps. Je te souhaite le meilleur pour la suite, un autre chemin, pas celui que tu avais imaginé mais tout est à créer, à réinventer. J’espère que ton homme comprendra et sera à tes côtés dans cette nouvelle vie qui commence. Je t’embrasse ❤

  2. Bravo pour ton combat !
    Et un bel au revoir en souhaitant pour vous que de n’importe quel façon vous trouviez votre bonheur

  3. C’est avec beaucoup d’émotion que je viens de lire ton dernier post
    . Etant moi mme en fin de parcours pma je suis de tout coeur avec toi…mon coeur est en miette depuis tellement longtemps que je comprends ta décision. .. je me demande si on peut reprendre goût a la vie sans avoir atteint notre reve… je t’embrasse fort et te souhaite le meilleur. ..

    1. Je ne sais pas non plus. De la même manière que je ne sais pas si je vais réellement arrêter là. Je crois juste qu’il faut que j’arrête d’espérer…ca fait trop mal! J’ai beaucoup discuté avec mon mari hier et il m’a convaincu d’aller voir le Doc pour un avis sur la suite…

  4. J’aurais tant de choses à dire… Je crois que, comme tu le dis si bien, c’est essentiel de ne fermer aucune porte. Ou alors, de fermer une porte mais en laissant la fenêtre entrouverte? En attendant, j’espère du fond du coeur que t’éloigner de tout « ça » te fera autant de bien qu’à moi-même… Je t’embrasse et te souhaite un bon voyage. Et, si durant ce périple tu te sens parfois seule, sache qu’on est quelques unes dans notre solitude…

    1. merciii!
      Je vais aller voir le médecin comme me l’a demandé mon mari et voir ce qu’il me dit…mais franchement, je suis épuisée de faire tout ça pour rien… On verra comme tu dis si la fenêtre que je laisse ouverte sert à quelque chose.
      j’espère que tu vas mieux. Je serai contente d’avoir de tes nouvelles.
      bisous

  5. Bonne route Pivoine, ta réflexion sur la résilience me parle beaucoup et j’espère que quelque soit le chemin que tu suivras tu y trouveras ton bonheur. Je t’embrasse fort

  6. Je trouve ta décision très courageuse même si le terme n’est peut être pas le plus adapté…
    Je te (vous) souhaite beaucoup de bonheur, parce qu’il me semble que si on a le bonheur on a « tout »

  7. J’espère que tu trouveras le bonheur loin d’ici. J’en suis presque sure. Même si ce n’est pas si facile.
    Je te souhaite plein de bonnes choses (phrase bateau à la con mais si vrai) pour l’avenir.

  8. Je suis triste de ne plus te savoir sur la blogo même si je n’étais pas assez présente ces derniers mois. Je comprends ta décision et te souhaite d’être heureuse, envers et contre tout.

    1. je continue à venir prendre de vos nouvelles. C’est juste que je ne crois pas que continuer à donner des nouvelles de « merde » soit d’une grande utilité. Je te souhaite le meilleur à toi aussi

  9. Bonne route à toi douce Pivoine. J’espère que demain le soleil brillera dans ton cœur à nouveau. Que ta vie soit belle, tu le mérites tellement.
    Je t’embrasse 💙

  10. Que cette décision est dure à prendre. Tu as raison de vouloir vivre ta vie et faire en sorte qu’elle soit belle. Vas-y prend le contrôle de ta vie et dis nous régulièrement les belles choses que tu vas vivre.
    Je t’embrasse très fort.

  11. Bon vent à toi…je comprends on ne peut mieux ce que tu partage cette fois encore. Nous sommes un peu dans le même cas côté Pma, et question blog, c’est morne pleine, avant l’envie, le courage, et la motivation de tirer le rideau. Bonne chance pour le futur, que je vous souhaite plein de lumière.

  12. Je n’ai pas beaucoup commenté, pourtant j’ai été assidue, j’ai lu chaque article qui est arrivée dans ma boite mail. Je te souhaite un bel épanouissement personnel, peut importe ce que l’avenir te réserve. Je t’embrasse, et j’espère que l’on pourra lire quelques nouvelles brèves par ici.

  13. Bonjour Pivoine,
    Grand merci pour cette leçon de sagesse et de courage. Quel déchirement de constater impuissant que ce qu’on vit n’est pas conforme à ce qu’on avait imaginé ou espéré… Mais malgré les coups encaissés, tu as une telle force de « résilience » et d’acceptation (l’acceptation de vivre autre chose et d’explorer d’autres pistes). Tu es maintenant LIBRE d’écrire la suite. Je te souhaite de tout cœur de trouver TA voie du bonheur. Lise.

  14. Bon tout ça est encore un peu compliqué dans ta tête et c’est normal. Arrêter la PMA ce n’est pas une décision qu’on prend à la légère et il faut gérer le Monsieur, qui lui, n’est pas encore dans cette optique. ça me rappelle, moi l’été 2012 quand j’avais décidé d’arrêter et le George qui ne voulait pas. Me suis retrouvée à faire une FIV pour faire admettre à l’homme qu’il était temps de passer à autre chose, et puis, la chance ou DNLP, ou le kharma, bref, tu connais la suite. Moi, je me dis que tu peux tenter ce dernier et ultime transfert pour ne rien regretter quoi qu’il arrive. Faire admettre à ton homme que ce transfert sera le dernier car tu es au bout du rouleau. En tout cas, quoi que tu décides, je te souhaite de trouver la voie du bonheur.

  15. Salut ma pivoine, je t’ai beaucoup lu, suivi, et depuis très longtemps. Je suis touchée par ce billet. Je comprends ta volonté de passer à autre chose. J’espère que le prochain transfert sera le bon. Merci pour tes articles, pour ta vie, pour tout ce que tu m’as apporté avec tes récits. J’espère que tu nous donneras des News quand même. Good luck pour la vie ❤️

  16. Je suis très touchée et triste Pivoine. Tu m’as été chère dans mon parcours et j’ai tellement espéré à chaque fois pour vous. Je ne peux me mettre à ta place mais je comprends. N’oublie pas que je suis toujours là et une rencontre en vrai un jour serait chouette. Je t’embrasse fort fort ❤️

  17. Chère pivoine, je ne viens pas souvent, presque jamais. Parce que tout ce que tu decris est si juste. Et oui, tu n’es pas la seule. Et je pense aussi que le temps et la distance fait un travail spectaculaire. Le bonheur est la seule quête, et s’en rendre compte est déjà un grand pas dans la résilience…je t ‘ embrasse. Choubakette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s