Deuxième et dernier transfert de la FIV4

Tout est dans le titre comme d’habitude. Je ne brille pas avec ma plume comme je ne brille dans rien…mais c’est pas l’objectif de ce post.

Vous avez été – COMME TOUJOURS- d’un  réconfort et d’une aide précieuse après les derniers échecs. J’avais exprimé la volonté d’arrêter là ma quête du Graal et puis je vous avais lâchement annoncé que je n’étais en réalité toujours pas capable d’avancer vers une forme de résilience. En parallèle, je me suis fait autant de mal que j’ai pu (plus j’en arrivais au suicide mais j’ai trop peur que mon au-delà ne soit qu’enfer alors je reste). Je me suis détestée autant que possible, j’ai détesté mon couple autant que possible, j’ai détesté ma vie autant que possible et puis… Et puis il y a eu la copine, le Sir et vous  évidement avec vos messages touchant, vous m’avez encouragé à garder la tête haute. J’ai refait surface, pris un peu plus soin de moi. Admis les yeux dans les yeux (moi devant un miroir rien de plus) que j’étais belle et bien infertile à la limite de la stérilité. Toujours pas digéré.  Je suis même allée voir une psy pour ça. Je n’ai fait que 2/3 séances mais ça m’a aidé finalement. J’ai mis les mots sur ma souffrance, je l’ai dit à un tiers et à Sir.

J’ai pu ainsi me préparer à cet ultime échec que pourrait être ce dernier transfert. On y vient, on y vient. J’ai donc fait les choses avec une certaine légèreté et me suis plus préoccupée de MOI. Ce qui m’a permis d’aller hier accueillir un parfait (oui, je suis obligée de lui mentir il est dans mon ventre il peut m’entendre taper 🙂 ) J6 expansé. J’ai été félicité par Dr Fortiche pour ma gestion des émotions (je ne lui ai évidement pas dit que mon apparente meilleure gestion des émotions était juste dûe au fait que je n’y croyais plus et que du coup j’étais détachée). Il m’a trouvé plus sereine blabla et m’a dit que j’étais dans les conditions idéales pour accueillir notre J6 expansé. Vous avez noté comme je me la pète avec mon J6 EX-PAN-SE? 😉 . Une première pour nous.

Coté traitement: il y a aussi du nouveau depuis hier. Je prends donc les habituels 4 cp de provames par jour, 4 ovules de progesterone, aspegic et vitamines Et mes antibiotiques en dose de cheval. Mais comme ça ne suffisait pas on rajoute une injection le soir de progesterone en sous-cutanée et un anticoagulant en sous-cutanée aussi. Pour la progestérone, je suis un peu furax car il a oublié de me préciser que la boite de 7 j coûtait 60€. Après m’être délesté de 500€ pour le suivi et le transfert, j’avoue que ça m’a fait mal. Mais si ça marche et si je n’ai pas d’infection car je suis mieux suivie je ne vais pas râler plus que ça hein? Il faut juste pas penser à tous ces voyages, robes et resto que j’aurais pu me faire si dès le début j’avais pu faire comme 90% des femmes en âges de procréer: faire l’amour dans un 140! Allez, c’était ma minute coup de gueule!

Je suis donc en pleine couvade. J’ai décidé de travailler cette fois, je pense que ça me changera les idées et me permettra de ne pas voir les jours passer. En parallèle je vais également reprendre RDV pour septembre/octobre dans le nouveau centre de Dr Fortiche pour une 5eme FIV. Après celle-là il faudra nécessairement réfléchir à tout arrêter ou passer au don. Mais je ne suis pas encore prête pour le don d’ovocytes. En attendant je prends de l’âge. Mais bon, étape par étape… On va finir la FIV4 pour commencer.

Résultat le 5 aout… Wait&See…

En attendant je vous souhaite à tous un bel été

Afficher l'image d'origine